Koh Lanta à Bondy Nord

AMBIANCE Mercredi 6 mai 2009

Par Idir Hocini



Le prochain Koh Lanta, ils vont le tourner à Bondy Nord, mais chut ! C’est un secret. Là-bas il y a tout ce qu’il faut pour jouer aux survivants, c’est le Mordor. Les candidats auront droit à un kebab par jour mais ils devront le bouffer avec les autochtones, c’est-à-dire nous. Ils vont crever de faim, les pauvres, pire que dans les autres saisons, où au bout de deux jours ils commencent à se battre entre eux pour une poignée de riz. C’est que pour nous, le « grec » d’un autre, il a toujours eu meilleur goût. Côté épreuves aquatiques, l’eau verte fluo du canal de l’Ourcq fera très bien l’affaire, et tant pis si un bras leur pousse dans le dos à la fin du jeu. En final, on les met sur des poteaux à attendre devant l’arrêt du 346, un bus qui ne vient jamais. Ça pourrait franchement être une bonne idée, surtout qu’à Bondy, le cadre s’y prête bien, on a de la vie sauvage pour de vrai ! En 3D.

Avec un ami, on a crée le Bondy Geographic (ce juif voulait appeler ça le Judaic Geographic, parce que ça rime, soi disant). On a fait ça à cause de notre enfance au bled, lui au Maroc, moi en Algérie. On n’avait qu’une seule occupation pendant nos vacances d’été de galériens romains : regarder les reportages animaliers. Ils passaient en boucle sur nos chaînes nationales. Ils se prennent pas la tête, les politiques du bled, ces cochons. Avec un documentaire sur les guépards, pas besoin de censure, quoique qu’un guépard ça fait l’amour des fois et pas qu’un peu.

A part une grosse qui tombe par terre sur une autre grosse, qu’est ce qui il y a de mieux dans la vie qu’un reportage animalier ? Pardi, observer la vie sauvage de nos banlieues. C’est la mission du Bondy Geographic. Revenons au Mordor, ou dès le matin, du haut du toit de son HLM, Walid le faucon (ils aiment bien donner des noms aux animaux dans les reportages animaliers) quitte son nid pour nourrir ses trois oisillons. Il est venu de Paris, ou quelqu’un de la mairie a cru que c’était une bonne idée de faire un lâcher de faucons pèlerins dans la capitale pour qu’ils bouffent du pigeon. Walid banlieusard des cieux, dépasse en piqué les 300 kilomètres/heure, mieux qu’Air Algérie (1200 km divisé par 2 heures de vol + 4 heures d’attente à l’aéroport d’Alger). Il ne niche que dans la pierre ou le béton, autant dire qu’à Bondy Nord, il a l’embarras du choix,

A la gare, vers minuit, qui croise-t-on sur le quai ? Goupil le renard. De loin, il ressemble à un chacal avec sa longue queue beige, mais sa tête en triangle et son regard malin, ne trompent pas l’expert autoproclamé que je suis. A vue de pif, ça doit venir du parc de Sevran ou de La Courneuve, je dirais. Conseil, si vous vous balader en foret, ne mangez pas les mûres qui poussent trop bas, un renard, ça aime bien pisser dessus et ça vous donne des maladies.

Le furet et la fouine sont des espèces très communes à Bondy, on les aperçoit souvent la nuit tombée, filant entre deux voitures. La fouine est même l’emblème du F.B.I (Force berbère d’intervention), le service de renseignement le plus puissant de la ville, spécialisé dans la collecte de dossiers qui détruit la réputation des locaux. Une fouine, ça mange les rats. Un émigré clandestin vient de s’installer le long du canal, l’écureuil de Corée. Il fait chier parce qu’il se multiplie trop vite et qu’il n’a pas de prédateur. Pour l’instant à Bondy, j’en ai vu qu’un, donc ça va.

Le hérisson est presque commun. Malheureusement, il sert trop souvent de revêtement encore fumant sur la chaussée quand une voiture passe. Il regarde jamais quand il traverse. Avec ses piquants, ils se croit invincible, c’est comme nous avec le whisky.

Le loup a fait son apparition à Bondy. Rigolez pas, c’est vrai. Un ami, estimable Bondynois depuis deux générations, s’est procuré un chien loup tchécoslovaque. Une espèce de dog croisé avec des loups dans les années 1950. Ils avaient de ces idées, les soviets, je vous jure. Possesseurs de pit-bull et autre rottweilers, rhabilleez-vous. SI vous voulez faire les bonshommes pour de vrai, prenez un loup ! http://kairashopping.canalplus.fr/index.php?idvideo=27

Mes cousins des 3000 à Aulnay – et je conclus ainsi ce premier épisode du Bondy Geographic – m’ont parlé d’un lionceau volé dans un cirque par des coquins des Bosquets. Mais faut pas déconner, les salades pas fraîches, on me les vend assez facilement d’habitude, je suis un bon client, mais le coup du lion qu’on nourrit dans une cave pour le vendre dix mille euros en bisness, ça fait un peu histoire extraordinaire de Pierre Bellemare.

Idir Hocini

Idir Hocini

Les réactions des internautes

  1. Vendredi 8 mai 2009 10:15 renega

    trés interressant et bien pensé, mais tu a oublié les hyenes ( l'espece la plus repandu)  car a bondy comme dans beaucoup de banlieue, il te regarde arrivé quand tu es en voiture il n'attaque jamais de face car trop peureu alors quand tu t'eloigne de ta voiture ils tourne au tour une foi que tu la gare comme si ils été a l'affut de quelque chose a mangé, un cadavre de gps ou de sac a main.

  2. Jeudi 7 mai 2009 16:49 aplanos

    Toujours en parfait équilibre Idir. Amusante votre chronique sur la faune locale, je vais me permettre de la faire circuler autour de moi. je vais voir aussi, si je peux la faire lire dans un cercle poético-artistique à Paris. Tout ceci avec votre accord bien entendu. La prochaine fois que je me promenerai dans Saint Denis, je tacherai d'observer avec votre regard. Au fait, est-ce que vos lâcheurs de potes ont réussi à avoir le dernier train lors de leur équipée sans vous? cf : votre avant dernier article. Je vous souhaite un bon week end avec plein d'expériences et d'observations à nous faire partager.
    • Jeudi 7 mai 2009 18:19 lie

      Au sujet de la faune locale, ils sont pas mal non plus les :  kairashopping.canalplus.fr/index.php, Se sont des potes à toi Idir ? ( tu as déjà mit ce lien il me semble). La bio des gars, mort de rire, un vrai profil pour Canal leur truc.
      • Jeudi 7 mai 2009 19:06 didir


        Oui ma petite Lie , le même! Je ne pouvais pas faire un texte sur la faune en banlieue sans mettre en lien le Kaira Shopping! j'ai meme repris une de leurs phrase dans mon texte. Ils son excellent ses mecs! Je les ai vu pour la premiere fois à Groland . Malheureusement ce ne sont pas mes amis...sniff

        Aplanos,

        Faire découvrir ce texte ? je vous en prie, faites donc avec plaisir. Je suis flatté.

        Quand à mes potes, la malediction d'un Natif de Bondy jetée sur un plan galére toujours est exhaucée. mais dans le temps rater le dernier train ça piqué beaucoup plus, ça voulait dire pelerinnage en pleine nuit le long du canal pour rentrer au bercail. Maintenant le Noctambus il gache tout le cachet. Pire! Il y en a, ils prennent des taxi maintenant. La rattitude se perd.....
        • Jeudi 7 mai 2009 19:25 lie

          Passés à Groland, ça ne m'étonne pas, c'est bien le ton Canal. Tu dois connaître, enattendantdemain.skyrock.com/
          j'ai déjà mit leurs sketchs sur le BB, très drôles également avec cet auto-foutage de gueule que j'adore.
          • Jeudi 7 mai 2009 20:38 didir


            En attendant demain, ca aussi c'est du chocolat! Dailleurs Hannane en a fait un papier sur le blog à leurs débuts. Ils ont fait une série  d'un trés bon niveau, 6 épisodes je crois diffusé l'été dernier sur Canal aussi....

            C'est marrant Lie on regarde les memes trucs! Tu es mon amie.
            • Vendredi 8 mai 2009 11:27 lie

              Barakalah'oufik Didir ,-}
  3. Jeudi 7 mai 2009 15:46 br1

    Prêt pour la littérature, direction nouvelle et roman.

    Bravo
  4. Jeudi 7 mai 2009 15:04 tof

    Merci beaucoup Idir pour cet article qui nous sort du quotidien , cela m a bien fait rigole.

    Je retrouve les memes personnages par chez moi.
  5. Mercredi 6 mai 2009 15:18 dilgo

    Transparence Internationale France et Sherpa saluent la décision de la doyenne des juges d’instruction qui s’est prononcée en faveur de la recevabilité de la plainte visant les conditions dans lesquelles un très important patrimoine immobilier et mobilier a été acquis en France par les chefs d’Etat Omar Bongo (Gabon), Denis Sassou N’Guesso (Congo-Brazzaville) et Teodoro Obiang (Guinée équatoriale).

    Cette plainte avec constitution de partie civile avait été déposée par Transparence Internationale France et Grégory Ngbwa Mintsa, citoyen gabonais, le 2 décembre dernier. Cependant, seule TI France s’est vue reconnaître le droit d’agir.

    Avec cette décision, la doyenne des juges d’instruction permet l’ouverture d’une information judiciaire et la désignation d’un juge d’instruction. Il appartiendra à ce dernier de déterminer dans quelles conditions le patrimoine visé a été acquis et celles dans lesquelles les très nombreux comptes bancaires identifiés par les services de police ont été alimentés.

    Selon Daniel Lebègue, Président de TI France, il s'agit d'«une décision historique qui augure de la fin de l’impunité pour les dirigeants corrompus dans le monde. Ce succès, nous le dédions aux millions de victimes de la corruption qui, du fait de ce fléau, souffrent quotidiennement d’une déficience d’accès aux services de base tels que l’eau, la santé ou l’éducation.»

    Source: Transparence internationale
  6. Mercredi 6 mai 2009 14:55 karlachnikov

    Même pas peur !!
    (bravo pour cet article j'attends la suite .... )