Une Black Panther au Ministère de l’Intérieur

AMBIANCE, C'EST CHAUD Samedi 11 février 2012

Par Hanane Kaddour @hanouchkka

En France, on a la journée commémorative de l’abolition de l’esclavage. Outre-Atlantique, un mois entier est consacré au  souvenir de la traite négrière. Alors, une fois n’est pas coutume, on a voulu copier les Américains. Et pour cette première édition du Black History Month métropolitain, on a fait appel à Kathleen Cleaver. Ou la figure féminine du mouvement historique des Black Panthers. Rien que ça.

La rencontre a bien failli être annulée quelques jours avant. L’ambassade américaine ayant gentiment refusé de recevoir la figure emblématique des panthères noires, le ministère de l’Outre-Mer a finalement accepté de dépanner. « Et tant pis si demain je me fais tirer les bretelles par Claude Guéant » plaisante Claudy Siar, délégué interministériel à l’égalité des chances des Français d’Outre-mer.

Ce mercredi soir, l’imposante salle Félix Éboué du Ministère de l’Intérieur et de l’Outre-Mer est pleine à craquer. Premiers arrivés, premiers assis. Les retardataires restent debout. Ça vaut le coup. En attendant la Black Panther, on diffuse le documentaire éponyme d’Agnès Varda, sorti en 1968. Et étrangement actuel. Dans une certaine mesure. Comme cette question de look et d’apparence, soulevée par la jeune Kathleen Cleaver dans le documentaire, arborant la coupe afro. Elle, la claire de peau aux yeux verts.

Black is beautiful as ever. À l’époque secrétaire  de la communication au Black Panther Party, elle affirme, face caméra : « Depuis tant et tant d’années, on nous a raconté que seuls les Blancs étaient beaux. Seuls les cheveux raides, les peaux claires, les yeux bleus étaient beaux (…) Les hommes Noirs faisaient savoir qu’ils trouvaient belles les femmes blanches, et qu’ils ne voulaient pas d’affreuses noires avec des cheveux courts… Ça a changé. Les Noirs sont conscients maintenant que leur propre apparence est belle. Ils en sont fiers. » C’est de ce discours là que naîtra le slogan « Black is honest and beautiful ». Véritable cri de ralliement du Black Panther Party dès la fin des années 1960.

Militante dans l’âme. 44 ans plus tard, la hargne de celle qui fut la première femme à intégrer le comité central du mouvement est toujours vivace. Toujours à l’affût des injustices sociales de son pays. « Hier, les services secrets s’acharnaient à éliminer les figures éminentes du Black Panther Party, allant parfois même jusqu’à l’assassinat. Aujourd’hui, le Black Panther Party n’existe plus. Pourtant, des personnes continuent d’être pourchassées et emprisonnées pour leur engagement passé » témoigne celle qui, en plus d’être professeur de droit à l’université de Yale, travaille aussi en tant qu’avocate. Une manière de continuer dans l’activisme. Elle s’est notamment consacrée à la défense de Elmer «Geronimo» Pratt, un ancien Black Panther emprisonné 27 ans durant pour un meurtre qu’il n’a pas commis.  Entre autres soutiens aussi, Kathleen Cleaver s’investit dans la campagne pour sauver Mumia Abu-Jamal. Des couloirs de la mort d’abord. De la prison à perpétuité ensuite.

Parallèle avec la France. Pour autant, Kathleen Cleaver tient à gommer l’image sulfureuse et fantasmée des Black Panthers qu’ont certains jeunes, en France notamment. «  Ils ont tendance à imaginer l’histoire de ce mouvement comme s’il s’agissait d’un film », regrette son ancienne porte-parole. Sans pousser l’analogie à fond, elle trouve qu’« il existe des parallèles entre la situation des quartiers en France et celle des quartiers aux Etats-Unis. En terme de discrimination par exemple, vis-à-vis des Français d’origine africaine. On ne les considère pas comme citoyens à part entière. Ils souffrent du racisme, c’est un fait. » Pour Kathleen Cleaver, cela s’explique historiquement, « par la manière dont les pouvoirs coloniaux ont traité les gens, sans aucun égard et respect. Bien sûr, ce parallèle entre les deux pays s’arrête si l’on considère le contexte dans lequel le mouvement des Black Panthers a émergé : nous étions en pleine révolte, les lois sur les droits civiques adoptées n’avaient qu’une existence théorique. »

À la simple évocation de Frantz Fanon, dont le mouvement Black Power s’était d’ailleurs inspiré à l’époque, la militante historique du Black Panther Party, termine, le regard ailleurs : « si un modèle doit vous servir en France, autant que ce soit un modèle français. Autant que ce soit Frantz Fanon ! »

Hanane Kaddour

Black Panthers – Agnès Varda – 1968

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xf21ua_black-panthers-1968-1_news[/dailymotion]

Voir la suite du documentaire

Les réactions des internautes

  1. Mardi 14 février 2012 14:37 Gomez Aguilar

    MDR Je regardais l'autre jour un reportage hallucinant sur le système des "Restavec" en Haïti. Les noirs nous gavent ad nauseam avec les méchants blancs et l'esclavage du XVIIIème siècle... Et en 2012, les seuls qui continuent à pratiquer esclavage des noirs dans des proportions nationales, ce sont... des noirs... Impayable...
  2. Mardi 14 février 2012 11:46 Rachid

    "Depuis tant et tant d’années, on nous a raconté que seuls les Blancs étaient beaux. Seuls les cheveux raides, les peaux claires, les yeux bleus étaient beaux (…)" lol elle a peut-être les cheveux bouclés mais teint en blond avec le visage blanchi
  3. Lundi 13 février 2012 23:22 Atari

    Mais pourquoi donc Lionel Richie a t-il quitté les Black Panthers? Sa réponse: "communautarisme victimaire et racisme".
  4. Lundi 13 février 2012 21:42 antishetan

    La France a stoppe l'esclavagisme en Afrique (faite par des noirs musulmans) environ 400 000 par dans les annees 1880.Les tribus guerrieres massacre les peuples paysans , qui vinrent grossir l"armee coloniale pour remercier leur sauveur. En 1962 il y avait 300000 esclaves encore en arabie saouidite le pb de se site trop raciste et facho pour reconnaitre le tord des muz et reconnaitre la verite ainsi les blacks shetans
    • Mardi 14 février 2012 10:21 ledaron

      L'esclavage sexuel est pourtant bien présent en Occident !!!! La paille et la poutre ( dans l'oeil) est un adage à appliquer...
  5. Lundi 13 février 2012 20:24 olivier

    assez !!!!!
  6. Lundi 13 février 2012 15:44 Causette

    Alors, une fois n’est pas coutume, on a voulu copier les Américains. pffff! on ne fait que ça en France depuis la Libération. Ceci dit, c'est très bien que le ministère de l'Intérieur ait reçu cette dame. Et c'est vrai que les jeunes issus de l'immigration fantasment beaucoup, pas seulement sur les Black Panthers. Mais dire que les Français d'origine africaine sont discriminés est un gros mensonge qu'on nous répète depuis des années. En France, les "discriminés" ce sont les pauvres de TOUTES origines (comme partout ailleurs). De plus, je trouve plutôt étrange que l'Histoire de l'esclavage ne s'arrête QUE sur celle où des méchants Européens et Américains. Pourtant il y a des livres très intéressants sur ce sujet: Le génocide voilé de l'anthropologue et économiste Tidiane N'Diaye et L'esclavage en terre d'islam de Malek Chebel. et des films-documentaires aussi: Les esclaves oubliés de l'Histoire (google-vidéos), par exemple. De nos jours, l'esclavage au Soudan dans un contexte de guerre civile continue à perdurer avec la tentative d'imposition de la charia aux populations chrétiennes et animistes du Soudan du Sud
    • Mardi 14 février 2012 00:17 Bondynoise

      Causette, J'ai lu ce livre. L'auteur ne comprend pas l'amnésie volontaire des Africains. Cette traite orientale est occultée. . http://www.dailymotion.com/video/x5pu6f_tidiane-ndiaye-la-traite-orientale_news
      • Mardi 14 février 2012 15:47 Causette

        Bondynoise, Hélas il n'y a pas que les Africains qui sont amnésiques. Il semblerait que les Européens aient oublié les esclaves blancs : plus d'un million d'Européens capturés en Méditerranée et sur ces côtés entre 1500 et 1800, période marquant l'apogée d'une pratique commencée dès l'arrivée de l'islam en Afrique du Nord et en Espagne au VIIIe siècle et qui ne prit fin que vers le milieu du XIXe siècle. En Europe orientale et dans les Balkans, pendant la même période, les Ottomans prélevèrent environ trois millions d'esclaves. Au XVIIIe siècle, le volume de ce commerce est tombé à 300 000 captifs, en 1831, lors de la prise d'Alger, les troupes françaises libérèrent 220 esclaves chrétiens. « De la mer occidentale, arrivent en Orient les esclaves hommes, Romains, Francs, Lombards et les femmes romaines et andalouses » Ibn al-Faqih (Xe s)
  7. Lundi 13 février 2012 09:29 Aldeug

    Bravo Mr Matthieu vous avez atteint le point Godwin!!!! Je cite Wikipedia: " Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s'approche de 11. » Dans un débat, atteindre le point Godwin revient à signifier à son interlocuteur qu'il vient de se discréditer en vérifiant la loi de Godwin. Par extension, du fait de la polysémie du mot « point », des « points Godwin » sont parfois attribués à l'unité."
  8. Dimanche 12 février 2012 12:31 T mort

    :(
  9. Samedi 11 février 2012 22:15 matthieu

    L'idiosyncrasie américaine est celle de la violence,du culte du plus fort qui profite de son avantage au maximum,du gagnant à tout prix hors morale;l'Amérique n'est nullement chrétienne malheureusement;tous les pays du monde subissent plus ou moins le joug de cette puissance et c'est le déshonneur de la France de ce quinquennat de s'y être inféodée. Enfin,cet empire est à bout de souffle heureusement avec une dette de 15416 milliards d'euros équivalent à 100 pour cent de son PIB. Le dernier veto de la Russie et de la Chine est à bien des égards historique;il marque le coup d'arrêt et le reflux de cette puissance qui chez elle depuis 10 ans et plus a peu à peu instauré un régime de type fascisant avec un nombre de pauvres sans cesse grandissant. Souhaitons que le peuple américain se libère de ses chaînes et instaure une véritable démocratie en paix avec le reste du monde;on poussera un soupir de soulagement.
  10. Samedi 11 février 2012 21:47 ledaron

    Mais encore,Knorkator mais vraiment tor10 ? Les slogans sonnent creux quand ils ne sont pas alimentés par quelque apports cognitifs !!!!
    • Dimanche 12 février 2012 21:43 ledaron

      Knorkator,mais vraiment tor10. Ton absence de nuance est-elle liée à une incapcité à appréhender les dynamiques politiques et/ou sociales,ou un parti pris idéologique de faire l'autiste ? En gros,ta beau-beauf attitude est un style que tu te donnes ou bien quelque chose que tu subis ? Pour info ( mais tu en fais ce que tu veux ),les Blacks Panthers n'étaient pas des suprémacistes....
      • Mardi 14 février 2012 12:34 la poule au pot

        Pas mort le Black Power .Il revit au Zimbabwe. ça vaut le voyage mais apportez à manger
      • Mardi 14 février 2012 10:24 ledaron

        Tes onomatopées Knor,ne sont pas convainquantes,sort la tête du bar "les bons amis" d'abord !!!
        • Mardi 14 février 2012 16:49 ledaron

          Tu n'en pas les habitudes mais les stigmates !!! A la tienne
      • Lundi 13 février 2012 04:59 la poule au pot

        finalement,la courte histoire des blacks panthers s'est terminé par des petits meurtres et assassinats entre amis
  11. Samedi 11 février 2012 14:03 Justice

    Dire qu'il y a des parallele entre la situation Francaise et Americaine concernant les nationaux d'origine africaine est un peu osé... Il n'y avait pas de ségrégation anti-noire en France. D'ailleurs il y a eu de nombreux témoignages de soldats noir américains après la seconde guerre mondiale, qui avaient été étonnées d'être traités 'normalement' par les Francais, contrairement à ce qui se passait dans leur propre pays.
    • Samedi 11 février 2012 15:18 saintbernard

      Juliette Gréco parlait de sa liaison avec Miles Davis et racontait qu'elle ne pouvait pas le recevoir dans sa chambre d'hôtel quand elle tait aux Etats-Unis et que Mils Davis avait envisagé de venir s'installer en France. Pas de Rosa Parks en France . Cette femme ne sait pas de quoi elle parle et son auditoire se forme une victimisation fantasmée. Un quelconque rapport avec les actions de l'ambassade US dans les banlieues?
  12. Samedi 11 février 2012 11:30 Machin

    Rappelons-nous que le mouvement des Panthères noires était un mouvement raciste qui prônait l'action violente. A son époque, celle également du leader raciste et belliqueux Malcom X, il existait, y compris chez certains noirs, une idéologie délirante qui souhaitait la séparations des "races". Autre commentaire mais celui totalement ludique : "Depuis tant et tant d’années, on nous a raconté que seuls les Blancs étaient beaux. Seuls les cheveux raides, les peaux claires, les yeux bleus étaient beaux (…)" On se demande pourquoi tant de noirs se blanchissent la peau avec de crèmes interdites en France car fortement toxiques.
    • Lundi 13 février 2012 00:05 joya

      Tu ferais mieux de relire l'histoire ...Le mouvement est née en réaction contre cette vague d'ethnocentrisme primitif qui de par son obscurantisme reléguait les noirs au stade de l'infra humain. Pourquoi tant de femmes blanches depensent-elles des fortunes dans la chirurgie esthétique? Eh bien pour ressembler aux negresses!
      • Lundi 13 février 2012 05:20 la poule au pot

        Avec le botox ,c'est pas gagnant ! quel travail chez le chirurgien pour vous gratifier d'un nez épaté! la coquetterie font les femmes folles;
    • Dimanche 12 février 2012 14:23 HOP HOPE

      MACHIN Vous avez raison selon les observatios " générales " Les personnes à cheveux raides adorent (pour la plupart) avoir recours au coiffeur pour les faire "onduler " il semble que l'on "recherche " ce qui nous "plait " chez "l'autre " De même pour la peau beaucoups d'êtres (des deux sexes ) fantasment sur la couleur de peau du genre qu'elles n'ont pas Parfois ce n'est que de la simple admiration Ainsi va la vie On nous apprend qu'un "fantasme doit le rester ! Donc à mon humble avis se rendre malade dans l'un de ces buts est irréfléchi ; pour le ..." blanc "; qui a peu de mélanine "bronzer à tout crin"!! et les personnes à peau colorée ; perdre cette mélanine est aussi dangereux médicalement parlant
    • Samedi 11 février 2012 15:11 ledaron

      Les Blacks panthers ne sont le fruit de l'idéologie raciste et violente qui était la norme à une époque. ( ne mettons pas la charrue avant les boeufs,Machin).Ségrégation,lynchages et injustices en tout genre étaient le lot quotidien des descendants d'esclaves ( ne l'oublions pas).Il est donc dans l'ordre des choses qu'une entité politiqe et sociale se fit jour pour resister à l'ignominie.Certain désignèrent le mouvement des Black panthers comme " extrémiste" histoire d'abattre le chien en lui disant qu'il à la rage.Cette inversion accusatoire peut paraitre risible quand on connait les efforts d'éducation que ce mouvement,fit. On se demande pourquoi pas mal de femme "blanche" s'injectent du botox pour "africaniser" leurs lèvres,pourquoi d'autres se font-elles faire de la chirurgie esthétique pour donner à leur "arrière train" une allure "négroïdes" et pourquoi donc des millions de femmes vont jusqu'à risquer un mélanome de la peau en s'exposant dans des cabines à bronzer ? La morale "ludique" de cette histoire est que l'herbe semble toujours plus belle chez le voisin !!!
      • Samedi 11 février 2012 15:53 la poule au pot

        Le temps où les femmes blanches se promenaient sous ombrelle pour garder leur joli teint est en effet passé de mode . Se bronzer est devenu la preuve sociale que la famille a pu se payer des vacances au bord de mer L'exposition au soleil est recommandé pour assimiler la vitamine D ,dit on Quant aux filles botoxées ,quelle horreur ! Avec l'age ,elles ressembleront de plus en plus à des guenons. Enfin ,de nos jours ,le Laid vaut le Beau ,le Beau vaut le Laid.Tout se vaut. Guéant est un révoluionnaire à parler comme il parle .La presse lui fera la peau.
    • Samedi 11 février 2012 12:43 la poule au pot

      LES PANTHERES NOIRES AVAIENT UNE SEULE AMBITION//DEVENIR LE ku klux klan DES NOIRS POUR LE XXèME SIeCLE
  13. Samedi 11 février 2012 11:24 Machin

    Cela me rappelle une émission de TV remontant à plusieurs années. Elle mettait en parallèle une américaine noire et une française d'origine magrébine. L'américaine ne résonnait qu’en terme de races (les américains définissent, contrairement à nous, les catégories ethniques en ce terme) et ne comprenait absolument pas la française qui lui expliquait qu'elle n'avait aucun problème avec ses voisins"français de souche", africains ou autre. Cette américaine ne voulait pas comprendre que le problème est chez nous purement économique. Les riches ne se mélangent pas avec les pauvres. Cessons donc de donner un écho à tous les propos "américanos-centristes".
  14. Samedi 11 février 2012 09:09 saintbernard

    " il existe des parallèles entre la situation des quartiers en France et celle des quartiers aux Etats-Unis. En terme de discrimination par exemple, vis-à-vis des Français d’origine africaine." En bonne américaine , cette dame ne connaît rien à l'Histoire de l'Europe et de la France .il vaudrait lieux qu'elle parle de ce qu'elle sait.
    • Samedi 11 février 2012 10:27 Bondynoise

      Les Français d'origine africaine, selon cette dame, seraient discriminés? Qu'elle vienne dans le 93, à Bondy, par exemple, elle se rendra compte de son erreur.Comment peut-on tenir de tels propos quand on n'y vit pas?Je peux témoigner du contraire.
      • Samedi 11 février 2012 10:45 black raven corbeau noir

        l'anti preuve de ce qu'elle avance black mouse, c'est le bondy devrait normalement être censuré à mort... mais non l'état français conyinue à tolèrer que 70% des français continuent à ce faire insulter par les fils, voire les articles. les USA sont bien les inventeurs du disneyland et du macdo!
    • Samedi 11 février 2012 10:03 la poule au pot

      .nuance aux USa ,les afros sont devenus américains bien malgré eux . Ils sont nés d'esclaves noirs transportés bien malgré eux par des bateaux négriers qui s'étaien approvisionnés aupres d'autres esclavagistes noirs du golfe de guinée ; ce sont les blancs du nord qui ont délivré les esclaves du sud . Tandis que les esclaves noirs peinaient sur les plantations ,les marchands noirs africains s'enrichissaient ,s'armaient pour capturer plus loin ,toujours plus loin d'autres esclaves . tandis que nos africains qui animent en si grand nombre nos rues et nos places publiques ,ils sont venus de leur plein gré .Parfois meme ,ils ont fui leur pays ;Que Dieu leur épargne la prison s'ils venaient à mal se conduire .La tolérance ,l'hospitalité ont des limites S'ils ne sont pas forcémen les petits fils de nos tirailleurs ,ils sont surement les descendants d"autres africains qui aux siècles derniers jetaient sur le marché des milliers d'esclaves noirs . Crime à ne pas oublier
    • Samedi 11 février 2012 09:18 art l'aime des ires

      Bonjour Mme. Elle a raison, il y a des // à faire, surtout dans l'art de geindre et de revendiquer les ouiiiiiiiiiiiiiiiins ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiins viennent tous d'afrique