« Je ne fais pas grand chose parce que je n’ai pas d’argent »

PROFIL ADN Lundi 24 décembre 2012

Par Charlotte Cosset @CharlotteCosset

Avec Tsalika on s’est donné rendez-vous dans le bar emblématique du 5e arrondissement de Marseille, Le Bar du Marché, mieux connu sous l’acronyme BDM. Assise en terrasse un 18 décembre, sous les derniers rayons de soleil, je profite de la fin de journée en l’attendant. Un peu surprise, c’est une petite blonde aux longs cheveux frisés et au pas bien décidé qui s’approche de moi. Discours assuré, large sourire aux lèvres, elle m’explique sa démarche personnelle.

A 20 ans, Tsalika a quitté le cocon familial pour venir s’installer à Marseille. Après un bac sciences des techniques sanitaires et sociales en Seine-et-Marne, une année en fac de sport spécialité kiné à Créteil, entrecoupée par quatre mois à Londres et une formation de six mois en école de sophrologie, la jeune fille a décidé de ne pas faire d’études plus approfondies pour se mettre au travail.

La sophrologie. Elle m’explique en gros le concept : « c’est la manière de résoudre ses problèmes et ses difficultés à partir de techniques de relaxation, de gestion de son stress, de ses douleurs. Ca peut-être pris comme une thérapie mais aussi comme une philosophie de vie. Tout est fondé sur le positif. » Arrivée il y a moins cinq mois à Marseille, elle a trouvé un local chez « une dame qui pratique la médecine chinoise », chez qui exercer. Mais difficile de se faire une clientèle. « Ce n’est pas encore vraiment entré dans les mœurs » regrette-t-elle. Elle est bien consciente aussi que sa jeunesse ne lui prête peut-être pas une assez grande crédibilité dans un domaine où l’on s’attend à être pris en charge par une personne d’âge mur. « Mais j’ai une expérience de quinze ans dans les arts martiaux, se défend-elle, qui nécessite de la même manière le contrôle de soi. »

« A Marseille on a une qualité de vie »

Afin de se faire connaître, elle distribue des flyers, démarche les infirmiers, les médecins… « Pour la médecine occidentale c’est dur de se dire qu’il y a d’autres remèdes, prévenir plutôt que guérir, analyse-t-elle. On ne va pas leur piquer leurs patients, le but, c’est d’améliorer la qualité de vie de la personne, d’accélérer ou améliorer les processus de guérison… » Elle est persuadée des bienfaits de la sophrologie : « Le corps est très réceptif à ce que l’on pense. Les gens qui somatisent ce n’est pas pour rien. Quand tu stresses et que tu as des ulcères ce n’est pas pour rien… »

Pourquoi s’installer à Marseille ? « J’ai une amie qui habite ici et j’aime la Méditerranée, j’aime ce coin. Ce sont les décors, c’est la mer, la montagne. » Même si Marseille est la deuxième ville de France, chacun est rattaché à un quartier qui s’assimile à des petits villages explique-t-elle. Tsalika aime Marseille pour ces gens, « il y a du contact, plus qu’en Ile-de-France. Les gens s’arrêtent plus pour répondre, les gens sont plus aidants… » Et puis, c’est aussi « la qualité de vie ». Même si Marseille est pauvre, il y a un certain confort à vivre dans cette ville.

« A 20 ans on ne perd rien »

Actuellement, elle n’arrive pas à vivre de sa profession. Et en attendant de se faire un nom, elle cherche un petit boulot pour payer les factures. Même si ses parents l’aident, elle veut progresser sur la voix de l’autonomie. « Je recherche dans le tertiaire, dans la vente, dans le service à la personne, dans tous les boulots que les jeunes peuvent faire… » Je lui demande si elle n’a pas eu peur de se lancer dans une aventure comme celle-ci, à son âge. « A 20 ans on ne perd rien » me coupe-t-elle.

Quand on a 20 ans à Marseille et qu’on a peu d’argent, difficile de mener une vie de jeunes ordinaires. « Moi je ne fais pas grand chose parce que je n’ai pas d’argent » avoue Tsalika. Alors elle développe des astuces : faire ses courses sur les marchés ce qui coûte moins cher qu’au supermarché, acheter ses fringues dans les friperies… Et puis, faire des activités qui ne sont pas payantes. Ce qu’elle préfère c’est prendre sa voiture et « aller explorer la campagne environnante, je vais me faire des couchers de soleil. Je suis allée jusqu’à Manosque, la mer, la montagne, les ports, je visite et j’en prends plein les yeux… » Mais dans l’ensemble ça veut dire « savoir se restreindre dans ses envies.  Moi j’aime beaucoup la musique mais je ne peux pas aller à des concerts ou dans des bars qui passent la musique que j’aime. » Le seul écart qu’elle se permet, c’est le Taekwondo. Avec trois cours par semaine dans les mois prochains, elle devrait présenter la ceinture noire.

Le rêve d’ailleurs

Aujourd’hui, ses rêves se tournent vers l’étranger. Elle aimerait aller développer ses techniques et ses connaissances en Asie. « Je veux être baignée dans d’autres cultures. Je suis née sur cette terre et pas dans un pays. » Et si Tsalika aime « l’ailleurs » ce n’est sans doute pas par hasard. Avec un père libanais qui a fui les conflits, la jeune femme porte en elle ce côté multiculturel. Le Liban, elle y retourne régulièrement. Elle aime ce pays et éprouve beaucoup d’admiration. Elle souhaiterait peut-être ouvrir son futur cabinet de sophrologie là-bas.

Tsalika n’a pas la langue dans sa poche. Elle avoue ne pas avoir été voter aux dernières élections, mais ce n’est pas pour autant qu’elle n’a pas d’idées et de convictions. « Je ne me suis pas reconnue dans les candidats. Et puis, j’ai le sentiment que les choix qu’on nous propose ne sont pas vraiment des choix. C’est la finance qui décide, pas les hommes politiques quels qu’ils soient. » La France, elle l’aime mais est très critique face aux choix réalisés : un système trop fondé sur l’argent, des valeurs dans lesquelles elle ne croient pas, des gens qui ne se regardent plus. « Notre société n’apprend pas de ses erreurs » assène-t-elle. « Les hommes politiques parlent de choses qu’ils ne connaissent pas. Est-ce qu’ils savent ce que c’est que vivre sous le seuil de pauvreté ? » Elle aimerait une prise de conscience car pour elle c’est le peuple qui maintien l’ordre établi. Elle  trouve la société trop individualiste. « Ce n’est pas en réglant des problèmes individuels que l’on règle des problèmes collectifs. » Le débat est lancé. Nous voici parties à papoter comme de vieilles amies, à refaire le monde. Un message arrive sur son portable. On regarde l’heure, 19 heures déjà. La nuit est tombée, on frissonne. Il est temps de rentrer, mais promis on se revoit bientôt.

Charlotte Cosset

Les réactions des internautes

  1. Samedi 29 décembre 2012 21:56 dgidgi

    « Les hommes politiques parlent de choses qu’ils ne connaissent pas. Est-ce qu’ils savent ce que c’est que vivre sous le seuil de pauvreté ? Bonne refflexion, que beaucoup de personnes doivent se faire. Pour ma part, je pense qu'on devrait interdire en politique non pas le cumul des mandats, mais interdire que le cumul des rémunérations de tous les mandats politiques perçues par une même personne dépasse le smig. J'y vois deux avantages : le premier est qu'on arrêterait de penser que les politiques recherchent ces fonctions pour l'argent, et qu'on réaliserait en même temps quelques économies budgétaires sur le fonctionnement de l'Etat.. le deuxième est qu'on aurait ainsi quelques chances de voir le smig augmenter de manière substantielle, car ceux qui voteraient son évolution seraient alors concernés au premier chef.
  2. Vendredi 28 décembre 2012 14:23 Toni

    Pour la_gata, navré mais l'herbe me semble plus verte ailleurs. Pensez que c'est quand même une certaine idéologie de gauche qui a réussi la prouesse de me faire trouver plus de points en commun avec des gens comme Tsalika, des gens d'amérique du sud et d'asie qu'avec mon propre entourage et mon prore pays. Dans l'immédiat, je suis désolé mais je n'ai pas grand chose en commun avec la pays France, je dirais que souvent moi, cette jeune fille formons avec la société française deux ou trois clans justaxposés qui ne partagent rien en commun mis à part le bout de plastic qui nous sert de carte d'identité. Essayez de me trouver des points communs avec le pays France, dans le cas particulier de mon léger handicap il n'y en a pas. Je dis ça pour vous parce que pendant ce temps les contribuables des classes moyennes jettent leur argent par les fenêtres. je suis des deux cotés de la balance, à la fois contribuable parce que je bosse et titulaire de prestations sociales. Voilà pourquoi je pensais quitter le pays parce que dans mon cas ça fait 10 ans que ça dure ce cirque ... Il y a un moment il faut être brutalement honnête avec soit même et arrêter le politiquement correct. A cela tout le monde notera que je n'ai jamais été en très bon terme avec l'état français.
    • Samedi 29 décembre 2012 00:59 la_gata

      bon là je vous suis je suis de culture sudamericaine. je n' ai pas grand chose en commun avec les gens nés ici . mais il faut reconnaitre leur juste valeur au système français , dans mon cas je suis contribuable mais je ne suis pas titulaire des prestations sociales directement , par contre certaines personnes de ma famille proche ,oui . donc je ne vois quoi il y a de mauvais a se cotiser dans un cas ou . un accident de la vie peut arriver a n'importe qui et c'est bien d'avoir un état capable de venir en aide a ses citoyens. qu' il y a des abus c'est sure , mais je crois que tout système est perfectible. de toute façon même si vous quittez le territoire vous le faites avec un parachute, car sauf devenir apatride ou renoncer a votre nationalité ( et si vous trouvez un autre pays que voudra vous nationaliser ) vous continuez a etre français jusq' a votre mort et en cas de mauvaise chance à l'etranger ... vous pourrez reactiver vos droits a la AAH a n'importe quel moment ou si vous aurez depasé de 65 vous aurez le minimum retraite .. donc .. allez bon vent et bonnes vacances ! mais ne partez pas aigri !!!!
    • Samedi 29 décembre 2012 00:58 la_gata

      bon là je vous suis je suis de culture sudamericaine. je n' ai pas grand chose en commun avec les gens nés ici . mais il faut reconnaitre leur juste valeur au système français , dans mon cas je suis contribuable mais je ne suis pas titulaire des prestations sociales directement , par contre certaines personnes de ma famille proche ,oui . donc je ne vois quoi il y a de mauvais a se cotiser dans un cas ou . un accident de la vie peut arriver a n'importe qui et c'est bien d'avoir un état capable de venir en aide a ses citoyens. qu' il y a des abus c'est sure , mais je crois que tout système est perfectible. de toute façon même si vous quittez le territoire vous le faites avec un parachute, car sauf devenir apatride ou renoncer a votre nationalité ( et si vous trouvez un autre pays que voudra vous nationaliser ) vous continuez a etre français jusq' a votre mort et en cas de mauvaise chance à l'etranger ... vous pourrez reactiver vos droits a la AAH a n'importe quel moment ou si vous aurez depasé de 65 vous aurez le minimum retraite .. donc .. allez bon vent et bonnes vacances ! m
  3. Jeudi 27 décembre 2012 23:15 yarr

    PS: je suis parti de france, j'en avais marre de: -Ne pas trouver un travail a la hauteur de mes qualifications -Un cout de la vie ridicule -Une methode d'avancement base sur le parcours scolaire, plutot que des competances... -Des impots en veux tu, en voila ....et pleins d'autres raisons Resultat, je me suis expatrie (EN CONTRAT LOCAL) en Europe Centrale avec toute ma petite famille. :) Les salaires sont plus bas qu'en france, donc je CONTRIBUE activement au declin de ma chere mere patrie. (ne me remerciez pas, c'est normal vu toutes les merdes que la generation de mes parents (40-50 ans) nous laissent a nettoyer pour eux). VOUS, FRANÇAIS /ES DE MAI 68, VOUS AVEZ SACRIFIEZ VOTRE JEUNESSE ET ELLE NE VOUS LE PARDONNERA JAMAIS!
  4. Jeudi 27 décembre 2012 23:06 yarr

    Je cite: « Je veux être baignée dans d’autres cultures. Je suis née sur cette terre et pas dans un pays. » Marseille va vraiment etre la ville que tu vas adorer. Entre la misere, la salete, le chao et la corruption (y compris celle des ames); c'est sure que tu vas baigner dans un sacre bouillon de culture...pour ne par dire un vrai petrin. BONNE CHANCE!
  5. Mercredi 26 décembre 2012 17:13 Toni

    Lorsque le rêve collectif a disparu, la trajectoire devient individuelle. Au XXIe Siècle, nul ne sacrifiera plus sa vie pour défendre les guichets poussiéreux d'administrations pléthoriques. Nul ne donnera non plus volontiers à l'Etat son argent chèrement gagné pour qu'il le distribue à sa clientèle jusqu'au jour de la faillitte. Pour être plus précis, voici exactement ma façon de penser ... Le commentaire n'est pas le mien mais celui d'un autre internaute.
  6. Mercredi 26 décembre 2012 09:48 toinanbour

    cependant qui travaille pour la nourrir l'habiller qui a travaillé pour construir son logis ? (même vetuste) il faudrait remercier tous ces travailleurs qui se levent tot pour lui donner tout ce debut de confort et qui rentrent peut etre fatigués chez eux le soir ?????elle devrait avoir une petite pensée pour ceux là . solidairement bien sur
    • Mercredi 26 décembre 2012 14:31 Toni

      "Les gêneurs ont été accueillis pour les petits calculs électoraux de la gauche …Ceux ci cherchaient à augmenter leur nombre d’électeurs en se moquant biend e l’intérêt du pays. La gauche s’est servie de gens comme Tsalika en lui mentant et lui promettant des programmes que les gens n’auront jamais les moyens de lui payer …résultat des courses tout le monde fait chier tout le monde … Typiquement français." Vos propos sont justes, il aurait fallu lui dire ça tout de suite à Tsalika .... mais la gauche bien pensante a voulu faire mieux que vous et puis Tsalika est une adulte qui n'était pas et n'est pas obligée de croire des billevesées ... Et bien maintenant elles se démerdent avec le résultat.
      • Mercredi 26 décembre 2012 15:20 blanche colombe

        toni ce n'est pas un problème français et les partis qui font leur programme uniquement sur l'immigration en France ,ne rendent pas service au pays :tous les pays d'Europe occidentale se ressemblent et la gauche n'est pas plus responsable que la droite les Turcs en Allemagne ,les marocains en Belgique ,voyez au Royaume Uni , cela se passe partout... ... la pression démographique ,les antennes paraboliques ,la population européenne vieillissante :la demande de bras plutôt que la robotisation ,les moyens de transport faciles la différence de niveau de vie est un moteur bien plus puissant pour l'immigration que les "cadeaux "de la gauche car la droite libérale souhaitait aussi des immigrés ... d'ailleurs si on commence à dire que c'est la faute de l'autre ,on n'en sortira pas .. mieux vaut régler ces problèmes en commun
        • Samedi 29 décembre 2012 04:29 Samson

          Blanche Colombe Les japonais vieillissent eux aussi . Ils sont trop nombreux dans leus iles sur industrialisées .Ils ne s'ouvrent pas à l'immigration .Ils n'ont pas de quartiers pouilleux hantés par une faune humaine . ils ont choisi la robotisation .Les vieilles dames ne craignent pas de se faire arracher leur collier en or à chaque coin de rue .Ils ignorent la vie trépidante du quartier Nord de Marseille ou de Villers le Bel.
          • Samedi 29 décembre 2012 09:27 blanche colombe

            suite on va me rétorquer que ce véhicule a été construit et a procuré du travail je réponds il a été surement construit dans une entreprise robotisée et peut être pas en France
          • Samedi 29 décembre 2012 09:24 blanche colombe

            samson si j'ai parlé de la" robotisation "au Japon ,c'est pour signaler que celui ci avait fait un choix de société comme le Japon allait manquer de main d'oeuvre ,il a choisi de se passer d'immigration dans un pays où la densité démographique et le peu de surface cultivable vont de pair en privilégiant la robotisation en Europe et en France en particulier ,on a fait les deux :on a robotisé et on a ouvert les frontières à l'immigration ! alors si le chomage explose depuis 30 ans ,il faut le comprendre ce matin dans ma rue est passé un véhicule dirigé par un seul homme et qui nettoie les caniveaux en faisant un bruit d'enfer et en consommant un max de diesel je me suis dit ce véhicule prend le boulot de 3 hommes ,il fait du bruit et pollue quel gachis !
        • Mercredi 26 décembre 2012 16:04 Toni

          Allez dans les ZEP de saint-etienne ... ça ne me dit rien BC, je ne tiens pas à retrouver ma voiture vendalisée. Que les élus se démerdent, ce n'est pas mon problème.
          • Vendredi 28 décembre 2012 11:50 la_gata

            "Et si je vous disais que des gens comme moi BC envisagent de quitter la France sans prévenir leur entourage ni personne d’autre parce que ils n’en peuvent plus d’une certaine France" vous êtes marrant ... vous voulez faire ce qui font toutes les personnes qu' un jour ont émigré vers la France... avez vous imaginé que ces personnes ne pouvaient plus de leur pays eux aussi ???
          • Mercredi 26 décembre 2012 16:56 Toni

            Et si je vous disais que des gens comme moi BC envisagent de quitter la France sans prévenir leur entourage ni personne d'autre parce que ils n'en peuvent plus d'une certaine France. Sans prévenir dans mon cas parce que ça mettrait du ram dam dans l'aile gauche de mon entourage ... Je précise que je suis majeur et que la constitution autorise une personne majeure et vaccinée à disparaitre sans laisser d'adresse (encore plus facile si pas de conjoint et d'enfants) ... 6 mois plus tard j'expliquerai les raisons d'un tel départ.
          • Mercredi 26 décembre 2012 16:36 blanche colombe

            toni comme je l'ai écrit précédemment ,c'est un problème "de savoir vivre " pris au sens large naturellement
  7. Mardi 25 décembre 2012 16:16 Toni

    http://davidabiker.fr/wordpress/et-si-on-quittait-la-france-parce-que-cest-devenu-un-pays-detestable/ Je peux comprendre la réaction de Tsalika suite à lecture du lien ci dessus. Navré pour certains, mais Davis Abiker a raison de mettre les points sur les i. Tout y est dit c'est exactement ce que je pense ... Maintenant pour Blanche Colombe, le pays France a réussi la prouesse chez moi français depuis 3 générations de me faire trouver en moi plus de ressemblances avec des étrangers éloignés (asie du sud-est, brésiliens ...) qu'avec les gens de gauche de mon entourage. Espérons que l'on ne débouche pas sur des problèmes de balcanisation en France ...
    • Mardi 25 décembre 2012 23:27 blanche colombe

      Toni je ne fais pas la même conclusion mais si je partage les idées d'Abiker j'ose dire que les français sont les plus pessimistes des peuples européens et même au delà , tout simplement parce qu'ils sont les plus lucides les français sont intelligents et ils ont compris bien avant d'autres que nous allons vers l’abîme les autres peuples pensent encore que leur situation va s'améliorer alors que les français savent que c'est terminé les japonais aussi sont très pessimistes ,ils sont eux aussi lucides ... ne nous fions pas à l'exubérance de certains peuples ,ils ne savent pas que nous dansons sur un volcan.....
      • Mercredi 26 décembre 2012 08:58 Toni

        Les Français peuple le plus lucide BC ???... Pardon mais là j'ai des doutes. Par contre la suprématie et la domination occidentale, là oui ça s'est terminé. Et pour nous c'est clair que la suprématie dans le monde c'est vraiment terminé. On se demande bien pourquoi on s'obstine à garder des confetis d'empire qui ne sont que des sources d'emmerdements et des goufres financiers ... Prenons Singapour en 1965, un cloaque avec la malaria et une crasse noire. 47 ans plus tard ... Singapour a un niveau de vie plus élevé que le notre. Grosso Modo disons qu'il nous aura fallu 45/50 ans en France pour en faire une poubelle.
        • Mercredi 26 décembre 2012 09:11 takoma

          Ce n'est pas Singapour qui aurait l'idée bizarre d'accueillir sur son sol tous les misérables de la terre et qui se plaindrait ensuite de son appauvrissement .A Singapour ,c'est le singapourien d'origine chinoise qui est roi .Il fait la chasse aux géneurs et sans état d'ame .
          • Mercredi 26 décembre 2012 14:29 Toni

            Les gêneurs ont été accueillis pour les petits calculs électoraux de la gauche ...Ceux ci cherchaient à augmenter leur nombre d'électeurs en se moquant biend e l'intérêt du pays. La gauche s'est servie de gens comme Tsalika en lui mentant et lui promettant des programmes que les gens n'auront jamais les moyens de lui payer ...résultat des courses tout le monde fait chier tout le monde ... Typiquement français.
          • Mercredi 26 décembre 2012 10:41 fdz

            ho Tramoni le raciste xxxxxlllllll, même à Noël tu commentes, tu fais pitié mec!
          • Mercredi 26 décembre 2012 10:26 blanche colombe

            toni je maintiens mon opinion et justement takoma me donne sans le vouloir peut être un argument supplémentaire c'est en "accueillant les géneurs " que les français sont devenus lucides ,ils se sont rendus compte que la prospérité en occident n'existait que parce que celui ci importait ses matières premières ,exportait ses marchandises et restait bien enfermé dans ses frontières ,en les ouvrant pour tout :marchandises et populations ,il n'est plus à l'abri et comme le dit takoma ,l'Asie se protège énergiquement des "géneurs "ce sont des pays très xénophobes,regardez les ministres en Corée ,en Chine, ,il y manque de la diversité mais cela ne durera qu'un temps ,le Japon n'accepte pas l'immigration ,alors il construit des robots .....notre ministre Fleur Pellerin a provoqué un questionnement en Corée dans ce pays fermé aux étrangers et où il est inimaginable qu'un non coréen d'origine accède à sa position la Chine élimine la culture tibétaine en colonisant ce pays avec des transferts de population je répète que le pessimisme des français a comme origine sa lucidité sur l'état du monde ....
      • Mercredi 26 décembre 2012 04:51 takoma

        Les français sont mangés par leur cervelle .Toutes les idées les plus bizarres trouvent preneurs.
  8. Lundi 24 décembre 2012 12:47 Bondynoise

    Le blog pourrait parler de ceux qui font partie des "92% des Français contents de vivre en France". A croire qu'il ne connaît que des insatisfaits chroniques. http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Sondage.-92-des-Francais-sont-contents-de-vivre-en-France-_55257-2147087_actu.Htm
    • Jeudi 27 décembre 2012 08:29 takoma

      FDZ@ Elle court ,elle court la maladie de racisme et de haine ;D'Abidjan à Bangui ,Du Sahel à Bulawayo ,du Darfour à Sowetho c'est partout : '' A bas les Blancs ,mort aux Blancs '' Dans les pays de sables et de roches brulantes ,les français à peau blanche sont kidnappés et rançonnés. Et , dans nos chères banlieues ,la discrimination positive ,les aides sociales ,les promotions écartent de nous toutes ces haines qui montent à l'horizon.Soudain le rappeur retrouve raison et change les paroles de sa chanson
    • Mercredi 26 décembre 2012 11:01 samson

      Breton FDZ @-----,tu as des phobies ;Entends le chant des français,entends palpiter un pays,accueille l'espoir qui revient ,tends la main aux français dans la peine, rejette les vieilles hardes gauchistes et mondialistes;prends les chemins de la relève ; ne t'abatardis pas davantage Mange du cochon ,de la saucisse et du jambon , bois du bon vin au réveillon prochain. Trinque et trinque à la France bourquignonne ,provençale ,basque ,catalane,auvergnate ,bretonne ,alsacienne
    • Mercredi 26 décembre 2012 10:47 takoma

      La France est devenue comme une tour de Babel,Blanche Colombe .Elle s'effondre de la meme façon
      • Mercredi 26 décembre 2012 11:04 fdz

        takomasamson Tramoni, arrête de chialer mec!
        • Mercredi 26 décembre 2012 11:44 samson

          Chialer n'est pas mon fort ,pousser en avant ,Oui . Stagner dans la boue ,Non à chacun son domaine FDZ
          • Mercredi 26 décembre 2012 13:38 samson

            les coeurs bien nés ne se complaisent pas dans la boue ,Fdz.Ils ne pataugent pas .Ils ne se résignent pas.Ils montrent la voie . Tant pis ,si on ne les suit pas aujourd'hui ,ce sera demain .Mais d'abord , enlevez les écailles des yeux ,noyez les sirènes de l'abime ,demandez des comptes à vos maitres
          • Mercredi 26 décembre 2012 11:46 fdz

            Si si tu chiales, tu ne fais que ça, une pauvre victime quoi!
    • Mardi 25 décembre 2012 07:52 samson

      Ce n'est pas gagné pour Tsalika qui reve de revenir au Liban de ses pères :ça chauffe au Liban . ", le ministre de l’Énergie Gebran Bassil a adopté une position qui se situe aux antipodes de cet appel. « Les réfugiés syriens prennent la place des Libanais », a-t-il martelé. « Nous conserverons chaque parcelle de notre terre », a-t-il ajouté. « Nous devons mettre nos actes en conformité avec nos paroles et refuser de céder notre travail et notre vie sociale aux réfugiés qui, par leur présence, leur travail et leur vie sur notre territoire, menacent notre présence », a encore affirmé le ministre Bassil, qui s’exprimait lors d’une cérémonie organisée par l’association Batrouniyat à Batroun."
  9. Lundi 24 décembre 2012 12:31 Bondynoise

    "Le Liban, elle y retourne régulièrement. Elle aime ce pays et éprouve beaucoup d’admiration. Elle souhaiterait peut-être ouvrir son futur cabinet de sophrologie là-bas." Peut-être qu'elle idéalise son pays. Quand on n'y vit pas , on a tendance à penser que l'herbe est plus verte que dans celui où on réside. "Le rêve des jeunes citoyens libanais, c’est de s’envoler loin de cette Suisse meurtrière où la citoyenneté n’est qu’un vulgaire écrit sur un parchemin écorné depuis trop longtemps. Un gouvernement d’apparat comme les dentelles des napperons ornant les accoudoirs des vieux fauteuils. Une insécurité agrémentée d’attentats. Une mort à la valse sans musique. Une résignation citoyenne. Un civisme inexistant. Une agressivité machiste impunie sur les routes. Une jungle où il faut se signer à chaque trajet. Des inégalités sociales terrifiantes. La maltraitance esclavagiste d’une main-d’œuvre pauvre où même le vieux film Racines fait figure d’enfant de cœur. Des routes défoncées et inondées à chaque orage. Un congé maternité anecdotique. Pas d’assurance chômage ni de retraite. Des hôpitaux à la pointe mais uniquement pour les nantis. Des associations et des initiatives exclusivement privées." http://mediateur.blog.lemonde.fr/2012/12/07/le-liban-suisse-du-moyen-orient-une-triste-legende-urbaine/
  10. Lundi 24 décembre 2012 11:32 blanche colombe

    bonjour, quand on a 20 ans ,on ne critique pas ouvertement le pays d'accueil de ces parents ,c'est la moindre des choses je sais que beaucoup ne comprennent pas quand j'écris cela mais un chien qui mord la main de celui qui le nourrit est à rejeter elle peut le penser ,mais elle n' a pas à le dire ,c'est un manque de politesse,on va me rétorquer qu'elle est franche et qu'elle a le droit de dire ce qu'elle pense et bien non ! cela fait partie du savoir vivre à la française on doit faire des compliments quand on est invité chez des amis ,leur porter des fleurs si le repas est bon ,on complimente la maîtresse de maison ,s'il est mauvais ,on ne dit rien ... et puis la qualité de vie fondée sur le paysage et le soleil ,cela me fait toujours rire !
    • Lundi 24 décembre 2012 11:47 raoul

      Mais si on peut critiquer, biensûr qu'on peut le faire cela permet aussi d'améliorer les choses, quant au savoir vivre à la française, là je suis plié en deux!!! Où est classé notre pays au niveau de l'accueil etc, du fameux savoir vivre, demandons aux touristes ce qu'il en pensent, vous allez tomber de haut.
      • Lundi 24 décembre 2012 12:06 jps

        Allez dans le moindre bistro parisien, puisque je suis à Paris, et vous verrez si l'accueil des étrangers laisse à désirer désormais les serveurs s'adressent et répondent en anglais ce n'était pas le cas il y a dix ans et ce n'est surtout pas le cas dans les pays anglo-saxons où le touriste doit faire l'effort de parler anglais. Mais ici il n'est pas question de tourisme mais d'accueil de nouveau résidents en France, je ne veux pas lister les aides accordées la liste serait trop longue et comme tout le monde vous connaissez ces aides à commencer par la CMU qui attire beaucoup. Alors comme le dit Blanche Colombe et comme je le pense ayons la reconnaissance du ventre mais peut être est ce un adage franco français qu'on ne connait pas ailleurs. Ce serait un des premiers bienfait du multiculturalisme de connaître la culture de son pays d'accueil à commencer par cet adage.
        • Lundi 24 décembre 2012 12:38 blanche colombe

          merci jps si mes enfants franco français parlaient comme cela de leur pays :la France et la critiquaient ,je ne l'accepterais pas je leur dirais qu'il font honte à leurs ancêtres qui ont donné leur vie ,leur travail pour que leurs descendants puissent profiter d'un avenir meilleur et que c'est à eux maintenant de fournir ce travail vous comprenez pourquoi ,ne l'acceptant pas de mes enfants ,je ne puis l'accepter de français nouvellement installés quant au savoir vivre à la française ,j'ai bien peur que certains ne savent même pas ce que cela veut dire .....
          • Vendredi 28 décembre 2012 14:28 Toni

            La Gata, l'état Français a une fausse logique ... Je crois surtout qu'il dresse les gens les uns contre les autres. Je n'ai pas pour habitude d'aller là où je ne suis pas désiré. Pour des raisons personnelles, je préfère m'en aller sans laisser d'adresse ... J'ai bien éssayé de voter et de changer les choses sans succès ... C'est comme un mariage ... les divorces arrivent hélas.
          • Vendredi 28 décembre 2012 11:57 la_gata

            toni ne soyez pas ingrat envers la France. avec votre léger handicap et surtout dans le cas de votre frère .. il n y a que peu de pays ou vous auriez pu avoir une vie plus ou moins décent étant handicapés.
          • Mardi 25 décembre 2012 19:56 Toni

            Ne vous inquiétez pas Truand, nous aussi à droite on ne supporte pas votre coté donneur de leçons ...
          • Mardi 25 décembre 2012 16:27 truand

            Moi se sont les donneurs de leçons de droite qui m'insupportent !
          • Mardi 25 décembre 2012 11:58 Toni

            Ceci étant dit, ça ne sera pas plus facile pour Tsalika de postuler un visa pour les états-unis, l'oncle sam risque d'être bien récalcitrant. A moins d'avoir un talent particulier ... Les forums d'expatriés disent que Albion laisse sa chance aux travailleurs motivés. Qui a dit que la France avait vocation universelle à assimiler tout le monde ? Ce sont des anneries tout ça. De même que dans un autre registre le collège unique, 80% d'une classe d'age au bac, et la politique du no child left behind en Amérique sont aussi des anneries et des mensonges. Maintenant nous sommes au 21ième siècle, il y a des avions gros porteurs qui partent tous les jours et de même l'espace economique européen stipule la libre circulation des personnes, des marchandises et des capitaux. Si elle n'a pas d'enfants et de conjoint, personne ne retient cette personne en France. A la nuance près que la France actuelle tend à insupporter beaucoup de monde et fait fuir beaucoup de gens ailleurs.
          • Mardi 25 décembre 2012 11:38 raoul

            Mais toi aussi tes écrits sont afligeants je te rassure!
          • Lundi 24 décembre 2012 16:50 blanche colombe

            raoul vous m'affligez vous n'êtes pas né de rien ,vous avez des ancêtres vous aussi , mais peut être que vous avez raison de cracher dessus ,ils ne pourront pas vous le reprocher je suis d'une région où bon nombre de jeunes de 20 ans ont trouvé la mort entre 14 18 la visite des cimetières militaires est édifiante et il est bon de respecter leur sacrifice c'est quand même curieux de constater que les morts d'autres pays ont droit au respect mais que les nôtres n'en auraient pas besoin
          • Lundi 24 décembre 2012 16:34 Toni

            Pour être Je peux vous dire qu'en tant que franco français Blanche Colombe bien blanc, il y a beaucoup d'aspects de la société civile française qui m'emmerdent ... Quant aux ancêtres qui s'imaginent que je vais me démener à mon tour pour les zigotos qui nous servent de gouvernement ... Vous risuqez d'avoir avec moi et beaucoup de mes amis de sacrées désillusions. Ben oui navré d'être un troll mais la coté communiste donneur de leçon de gauche, je n'en ai rien à cirer et il n'a fait que m'empoisonner la vie. Sources: 30 ans de vie avec un handicap léger et un frangin très handicapé.
          • Lundi 24 décembre 2012 14:02 raoul

            Et ben, on ne doit pas se marrer tous les jours chez vous, c'est quoi ce délire ? Critiquer n'a rien avoir avec votre délire d'ancêtres, je suis bien incapable de dire ce qu'on fait les miens ou pas, ce qui ne m'empêche pas de regarder mon pays en face sans me faire des films sur ce soi disant savoir vivre que je n'ai pas remarqué plus important ici qu'ailleurs.
          • Lundi 24 décembre 2012 13:23 Bondynoise

            "quant au savoir vivre à la française ,j’ai bien peur que certains ne savent même pas ce que cela veut dire." Je suis de votre avis: il suffit de prendre le RER E Bondy-Paris pour constater le manque de savoir vivre de nombreux passagers.
  11. Lundi 24 décembre 2012 10:58 jps

    "Avec un père libanais qui a fui les conflits, la jeune femme porte en elle ce côté multiculturel. Le Liban, elle y retourne régulièrement. Elle aime ce pays et éprouve beaucoup d’admiration." Oui beaucoup d'admiration pour ce pays lorsqu'il était la Suisse de l'orient c'est à dire jusqu'en 1975. Epoque bénie où on vivait sur les valeurs du protectorat français, on ne peut pas dire qu'après le Liban soit devenu un pays béni des dieux, 30 ans de guerre civile due au multiculturel, cette guerre qui a fait fuir son père et lui a fait chercher refuge en France. Ce France que l'on devrait remercier mais qu'on critique parcequ'elle ne donne pas tout et tout de suite. Kennedy a dit ne demande pas ce que l'Etat peut faire pour toi mais cherche ce que toi tu peux faire pour lui. ça n'a pas l'air d'être le cas de cette jeune femme qui ne vote même pas.
  12. Lundi 24 décembre 2012 10:57 roberto

    C'est remarquable . Tous ces français nés de parents étrangers à la France regardent immanquablement vers le pays que leurs parents ont fui .Il leur est difficile d'etre français à plein temps .Cela peut se comprendre .Pour le plus grand nombre d'entre nous ,on se sent le besoin d'une filiation qui remonte plus loin que le père ou la mère biologique . C'est le cas de nombreux expatriés français également . l'illusion est permanente.Certes ,au Liban ,on se regarde ,on se salue ,on se rend visite .Mais de temps en temps on se pourchasse aussi ,on se tire dessus de quartier à quartier .La guerre civile est latente .Et là bas ,l'argent et Roi .Ces massacres intercommunautaires ne se produisent pas encore chez nous . Mais enfin si la demoiselle préfère le Liban en raison de ses origines ,du multicuralisme si vivant au Liban ,elle saura etre heureuse là bas . La France ,ça s'oublie vite quad on n'y trouve pas ses racines
    • Vendredi 28 décembre 2012 12:07 la_gata

      quelque part vous avez raison Roberto. je suis née française mais à l'etranger , et avant l'age de 30 ans je n'ai connu de la France que le patelin de mes grand-parents ou je allais de temps en temps en vacances et ce que racontaient les expatriés de mon entourage. donc j'avais une image de la France très éloignée de la réalité , j'ai décidé donc un jour de venir et vivre ici en chair et en os ... résultât . j'ai découvert que dans n'importe quel pays il y a des cotés positifs et autres moins . l'avantage d’être binational c'est qu' on peut tirer parti du mieux de chaque pays .. et on n'est pas obligé de s’établir a temps complet dans un de ces pays .
    • Lundi 24 décembre 2012 16:38 Toni

      Et bien figurez vous que des fois je me suis demandé si je n'avais pas plus en commun avec des étrangers venus d'Inde de Colombie ou du Maroc qu'avec ma propre famille ... Effectivement dans ces moments là, j'oubliais la France et j'avoue que le pays ne me manquait pas particulièrement/ Là ou à mon avis il faudra vous poser des questions, c'est que je suis français ayant des parents et grands-parents français ...
      • Mardi 25 décembre 2012 15:06 samson

        Toni @ il est vrai que la France actuelle insupporte beaucoup de monde dont d'innombrables français .Il n'y a que les plus misérables des afro- maghrébins qui se démènent pour essayer d'y vivre .
        • Mardi 25 décembre 2012 16:20 Toni

          Chez moi à saint-etienne, c'est le kebab qui se vend très bien ... Pour les bijouteries, c'est un véritable enfer à cause des risques de cambriolage.
          • Mardi 25 décembre 2012 23:19 beauf

            Nous aussi, mais pas les pieds!
          • Mardi 25 décembre 2012 19:54 Toni

            Bonsoir Samson, Bon Noël. Justement les propos de Truand ça fait depuis que j'ai 5/6 ans que je m'éssuie les pieds avec ...
          • Mardi 25 décembre 2012 18:47 samson

            Toni@ si vous avez constaté cela,Truand vous dira que vous regardez trop à droite et que cela l'insupporte
      • Lundi 24 décembre 2012 21:37 roberto

        Chaque pays a son contingent de renegats ,Toni . ce n'est pas nouveau .Il y a toujours eu des nègres blancs et des negres bounty.
        • Mardi 25 décembre 2012 02:33 ouinnnnnnn

          et des loosers comme Roberto
          • Mardi 25 décembre 2012 07:30 samson

            Au temps de l'algérie de papa ,pres de un million d'européeens vivaient là depuis assez longtemps pour avoir pris aux arabes quellques unes de leurs manières .En fait ,ils n'étaient pas chez eux : ils étaient des renégats . Kabyles et arabes ne se reconnaissaient pas en EUX .Et ,des que cela fut possible ,ils furent chassés manu militari. Et ,en France ,ils furent accueillis comme des géneurs ,sans aucune fraternité.
          • Mardi 25 décembre 2012 06:56 roberto

            les nègres blancs sont loousers de naissance ....je ne dis pas cela pour que vous vous reconnaissiez - ...C'est Noel ----- mais ils ne sont pas des rois mages
  13. Lundi 24 décembre 2012 09:20 Charles

    " Je suis née sur cette terre et pas dans un pays. " Mais apparemment c'est le Liban son véritable pays... Ces gens sont extraordinaires. Si le pays qui les a accueillis (la France en l’occurrence) ne leur donne pas tout ce qu'ils estiment avoir droit, ils sont fâchés et menacent de partir. Chiche ? Il est bien connu que tous les petits Français de souche sont nés avec une cuillère en or dans la bouche et n'ont qu'à attendre la fortune qui inévitablement viendra leur rendre visite.
  14. Lundi 24 décembre 2012 08:39 hop HOPE

    Récit plein de vérité, d'une certaine phylosophie de la vie évoquant une forme forme de galère exprimée sans .. sentiment de racisme anti-jeune etc..de désespoir Une personne qui vit une vie saine et s'exprime apparement avec sincérité Qui a des objectifs qui lui permettront à la fois de progresser dans ses choix et donc sa crédibilité auprès du chaland qui désire retrouver un équilibre en vue d'une vie plus sereine et quiète merci pour ce texte a gréable à lire comme semble être agréable la proximité et le contact avec cette jeune femme Bonnes fêtes à vous Charlotte Cosset et aussi bien sûr àTsalika Koleita