Salah Hamouri, "pour les prisonniers politiques palestiniens, recevoir un courrier est une bouffée d’oxygène"

C'EST CHAUD Vendredi 4 janvier 2013

Par Hanane Kaddour @hanouchkka

Il a le regard de ceux qui n’ont pas vu la lumière du jour pendant des lustres. Le visage émacié de ceux qui ont soif de justice. Et pourtant il sourit. Remercie les gens d’être venus. De l’avoir soutenu. Celui qui, jusqu’en décembre dernier n’était qu’un portrait-photo-fantôme absent des médias, ne faisant pas le poids face aux portraits géants de son presque alter-ego israélien Gilad Shalit, est bien là.

Arrêté en mars 2005 à l’âge de 20 ans, il est accusé, sans preuve, d’avoir eu l’intention d’assassiner Ovadia Yossef, ancien grand rabbin d’Israël  et accessoirement chef de file spirituel du Shass, parti religieux ultra-orthodoxe d’extrême-droite. Salah Hamouri, étudiant en sociologie de son état avant son arrestation, est aussi soupçonné d’appartenir à une mouvance réputée proche du parti historique du FPLP (Front populaire de libération de la Palestine). Sans preuve là aussi.  “Le tribunal qui a jugé Salah n’est pas un tribunal classique mais un tribunal militaire. Un tribunal d’occupation non conforme au droit international, précise Jean-Claude Lefort soutien de la première heure de Salah Hamouri et président de l’Association France Palestine Solidarité, aucun fait ne lui a été reproché. Le délit d’intention est en théorie puni de 5 ans d’emprisonnement, on lui en a mis 7 “parce qu’il était jeune” selon le tribunal militaire.”

Libéré le 18 décembre 2011 après “6 ans, 9 mois et 15 jours” dans les geôles israéliennes, Salah Hamouri revient de loin. “Salah n’a commis aucun acte. Pour le faire sortir, nous avions deux murs face à nous : l’État israélien et le gouvernement français. Nicolas Sarkozy avait pourtant affirmé durant sa campagne présidentielle de 2007 qu’il irait au secours de tous les Français. Il a refusé de recevoir la famille de Salah” raconte, dépité, l’ancien député du Val-de-Marne Jean-Claude Lefort.

Une campagne de parrainage pour les 4 600 prisonniers politiques palestiniens

Pudique, presque avec retenue, Salah Hamouri ne s’étend pas sur ses conditions de détention à lui. Il préfère parler des autres détenus qu’il a côtoyés des années durant, encore retenus captifs aujourd’hui, survivant parfois à huit par cellule : “Des hommes, des femmes, des enfants qui ne voient la lumière du jour que trop peu souvent. Des personnes malades, handicapées sont enfermées dans des conditions d’un autre âge. Certains sont entre la vie et la mort.  Ce sont des faits méconnus au niveau international.” Il parle furtivement des interrogatoires interminables et des tortures psychologiques subis à ses débuts d’enfermement, à ses 20 ans. Mais il relativise, “même si elles étaient très limités, j’avais tout de même droit à quelques rares visites de ma famille, ce qui n’est pas le cas de tous les prisonniers. Certains n’ont jamais eu droit à aucune visite de l’extérieur.” Traitement de défaveur qui détruit psychologiquement les détenus et leurs familles.

C’est pour contrebalancer cette privation avec l’extérieur que  l’Association France Palestine Solidarité lance une opération de parrainage de prisonniers politiques palestiniens. Chaque parrain s’engageant à envoyer mensuellement un courrier à un prisonnier-filleul. Une opération pacifique et active “comme la mer qui finit par faire tomber les falaises. Cette mer des peuples va faire en sorte de submerger les prisons israéliennes, un acte très simple mais hautement symbolique” pour Jean-Claude Lefort. “Une bouffée d’oxygène, ajoute Salah Hamouri,  pour les prisonniers, recevoir un courrier c’est respirer un peu”.

Insatiable, Salah Hamouri, aujourd’hui âgé de 27 ans, est boulimique de liberté. Tellement qu’il ne s’arrête pas de fendre les quatre coins de la France depuis sa remise en liberté. “Pour remercier les personnes qui se sont mobilisées durant ma détention. Mais aussi pour parler des 4 600 prisonniers politiques encore détenus en Israël aujourd’hui”, lance-t-il. Avec Jean-Claude Lefort,  ils ont parcouru des milliers de kilomètres. La veille, ils étaient à Strasbourg, au Parlement européen. Les jours suivants, après avoir fait un crochet à La Courneuve pour la Fête de l’Huma à laquelle l’ex-détenu était invité d’honneur cette année, ils se sont rendus à Angers, Montpellier, Perpignan… “On a déjà fait plus de 500 réunions” précise son comparse Lefort. Salah Hamouri profite de ces derniers jours de septembre pour rencontrer un maximum de citoyens français, avant de retourner à Jérusalem-Est. Ses professeurs lui ont donné une dérogation d’un mois. Dans quelques jours, les cours de droit reprendront à l’université pour celui qui veut devenir avocat.
Hanane Kaddour

Publié le 19 septembre 2012

Les réactions des internautes

  1. Jeudi 10 janvier 2013 11:45 martine

    les pauvres , c'est terrible pour , enfermés , çà me donne envie de pleurer , toute cette misére pour rien ,çà va s'arréter quand ?
  2. Jeudi 10 janvier 2013 05:38 fruchart

    je veux bien correspondre avec un prisonnier juif ou palestivniuen ou les 2 en anglais me contacter svp
  3. Jeudi 10 janvier 2013 05:36 fruchart

    les conflits au lieu de trouver des responsables il faut trouver les moyens de s'en sortir. La France et l'Allemagne se sont battus 3 fois. Qui était responsable de la guerre de 1914-18? Heureusement on a eu de gaulle et Adenauer. Maintenant on n'a plus de police ni de douane à la frontière !.25 ans après la guerre 39 -45 les français designaient l'Allemagne comme le pays meilleur ami de la France; Donc la réconciliation est possible. et c'est pas avec un mur qu'on va y arriver; Le conflit dure depuis 1948 soit 64 ans, Vont ils battte la guerre de cent ans.?
  4. Mardi 8 janvier 2013 12:56 Turquoise

    Les Français n'ont rien à faire des prisonniers politiques qui ont la haine de l'autre ! Qu'ils travaillent à transformer leur pays comme Israël a fait et peut-être aurons nous des sentiments autres envers eux..... le travail empêche de ruminer la haine de l'autre et c'est productif !
  5. Lundi 7 janvier 2013 14:26 copte

    Les collabos de 2013 sont les mêmes que ceux de 1940....
  6. Lundi 7 janvier 2013 09:04 Bidibulbulle

    Israël est une PARODIE d'état juif pour commencer.
    • Lundi 7 janvier 2013 10:57 Samson

      Les juifs n'ont pas de pétrole ! ils ont un esprit .Ils sont un des peuples les plus anciens de la terre .Ils ont un mémoire grande comme l'Univers .Avant tout ils veulent survivre . sur un petit coin de terre .
  7. Lundi 7 janvier 2013 06:27 Samson

    Palestiniens et arabes unis ont fait 3 fois la guerre à Israel ,à Israel qui ne demandait qu'à prospérer dans le bout de territoire que les nations unies lui avaient reconnus .Mais ce droit à un bout de terre les palestiniens ne l'ont jamais reconnu .Ils ont perdu les trois guerres .Les territoires annexés par la suite sont des prises de guerre .Il ne fallait pas perdre ces guerres à plusieurs dizaines de millions contre un tout petit état à peine né .Les allemands écrasés en 1945 ont su recréer une nation puissante alors que leur territoire avait été amputé du quart . Les Palestiniens NON §
  8. Dimanche 6 janvier 2013 19:04 zabou

    il est dans les moeurs de penser que toute remarque concernant israel et sa politique (en sa défaveur ) vient d'une personne antisémite , facile !!!! ce que j'ai le plus de mal à comprendre c'est comment un peuple qui a connu la shoa puisse faire ce qu'il fait à un peuple qui à la base ne lui a rien fait !!!
    • Dimanche 6 janvier 2013 20:40 Lionel

      C'est exact Zabou, même les israéliens opposés à la politique de leur pays sont taxés d'antisémitisme.
    • Dimanche 6 janvier 2013 19:30 commandant minos

      La réponse est simple: les juifs dans leur ensemble sont des êtres humains comme les autres, ni meilleurs ni pires.
  9. Dimanche 6 janvier 2013 16:57 Lionel

    J'ajoute et je souligne que je ne suis pas antisémite.
    • Dimanche 6 janvier 2013 18:23 yllerg

      @Lionel :) Il etait VRAIMENT INUTILE de preciser et de souligner que vous n'etiez ,ni antisemite,ni antisioniste !!ca creve les yeux!! HA,HA ,HA!!!!!!!!!!! MDR!!! :)
      • Dimanche 6 janvier 2013 20:31 Lionel

        Je ne suis pas antisémite, mais certe antisioniste.
  10. Dimanche 6 janvier 2013 16:50 Lionel

    Israël, une démocratie? Un état religieux, dirigé par des fondamentalistes sanguinaires et colonisateurs ne peut certainement pas être une démocratie. La ligne politique? Fort de sa supériorité militaire (merci les USA) il n'a de cesse de fomenter des humiliations et des privations. Les palestiniens désemparés tombent ainsi facilement dans le piège de suivre à leur tour des fondamentalistes et leur argument favori: la violence. Israël se donne ainsi toute la légitimité doit elle a besoin pour poursuivre son oeuvre de colonisation débridée. Mais la violence subie par les israéliens, sans la légitimée, n'est pas comparable à celle infligée aux palestiniens. Confiscation des terres et des biens, droits bafoués au quotidien, violences gratuites et aveugles,... Non, Israël n'est pas une démocratie, mais un état totalitaire et violant. Sa création est aussi la plus grosse erreur politique des "démocraties" du 20 ème siècle.
  11. Dimanche 6 janvier 2013 15:54 LE NAIN SUR LA BUCHE DE NOEL

    c'est toujours ben gourion cité par untel ou par untel. et non ben gourion qui l'a dit devant non un témoin mais des témoins le même jour.
  12. Dimanche 6 janvier 2013 15:31 Jamy

    Bruno, pour bien comprendre le conflit israélo palestinien , dans ta longue liste sélective de citation, tu as opportunément oublié celle d'un illustre juif: David Ben-Gourion, dans la création de l'état d' Israél . Te souviens tu d'une de ses déclarations non contestés par les juifs eux même? David Ben-Gourion, le créateur de l'Etat d'Israel en 1948, fut l'un des leaders les plus importants du mouvement Sioniste du siècle dernier. Il a établi la capacité militaire juive (Haganah), et en 1948, il a créé l'Etat d'Israel et a lu sa déclaration. De 1948 à 1963 (sauf pendant une courte période), il fut Premier Ministre et Ministre de la Défense. Ci-dessous quelques citations de Ben-Gourion en espérant que cela nous aidera à comprendre ce qu'il pensait et ce qu'il croyait. "Si j'étais un leader Arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C'est normal ; nous avons pris leur pays. Il est vrai que Dieu nous l'a promise, mais comment cela pourrait-il les concerner ? Notre dieu n'est pas le leur. Il y a eu l'antisémitisme, les Nazis, Hitler, Auschwitz, mais était ce leur faute ? Ils ne voient qu'une seule chose : nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient t-ils accepter cela ? David Ben-Gourion (le 1er Premier Ministre israélien) : Cité par Nahum Goldmann dans "le Paradoxe Juif", page 121 "Ne nous cachons pas la vérité…. Politiquement nous sommes les agresseurs et ils se défendent. Ce pays est le leur, parce qu’ils y habitent, alors que nous venons nous y installer et de leur point de vue nous voulons les chasser de leur propre pays. Derrière le terrorisme (des Arabes) il y a un mouvement qui bien que primitif n'est pas dénué d'idéalisme et d'auto-sacrifice." David Ben-Gourion : Cité page 91 du Triangle Fatidique de Chomsky qui est paru le livre de Simha Flapan "Le Sionisme et les Palestiniens" – page 141-2, citant un discours de 1938. "Nous devons tout faire pour nous assurer qu'ils (les Palestiniens" ne reviendront jamais." David Ben-Gourion, dans son journal, 18 Juillet 1948, cité dans le livre de Michael Bar Zohar : "Ben-Gourion : le Prophète Armé", Prentice-Hall, 1967, p. 157.
  13. Dimanche 6 janvier 2013 14:01 LE NAIN SUR LA BUCHE DE NOEL

    pour en finir : Le chef du hamas Khaled Mechaal ne déclarait il pas le 08/12/12 à gaza "libérer toute La Palestine, de la mer (Méditerranée) au fleuve (Jourdain), du nord au sud, est notre terre et notre nation, dont on ne peut céder ni un pouce ni une partie, Libérer la Palestine, toute la Palestine, est un droit, un devoir et un but". c'est clair et récent et tout y est dit
  14. Dimanche 6 janvier 2013 13:59 LE NAIN SUR LA BUCHE DE NOEL

    je ferai remarquer à Zabou que l'on est pas en scandinavie où les norvégiens pourraient par exemple avoir des différents avec les suédois. on est dans un contexte de guerre et de terrorisme où des individus n'héitent pas à assassiner qui àmourir pou cela et cela en grande partie pour des raisons de haine religieuse. je te rappelle qu'Israel "occupe" des territoires à la suite de la guerre des 6 jours où les états arabes appelaient à la destruction d'Israel et eu égard aux coutumes barbares qui prévalent dans ces pays je n'ose penser à ce qui ce serait passé si les arabes avaient gagné. depuis aucun accord n'est possible, notamment avec ceux qui gouvernent gaza qui ne sont que des fanatiques islamisques. Israel à évacué gaza, signé les accords d'oslo qui ont permis l'implantation du fata en cisjordanie et au début à gaza. qu'est que les Israeliens y ont gagné : rien. dans un accord il faut faire des compromis, là on a affaire à une guerre de cent ans dans laquelle la partie palestinienne n'est pas pressée par le temps et mise sur sa démographie.
  15. Dimanche 6 janvier 2013 11:55 zabou

    Bonjour, Je suis étonné par les réactions des internautes ! car nous n'avons là qu'un point de vue qui prend le partie de trouver de bonnes raisons aux agissements sionistes et aucune excuse pour le peuple palestinien... A ce demandé si il y a pas une censure des messages pro palestinien ! Le cas Salah Hamouri n'est pas un cas isolé les palestiniens sont nombreux à occuper les geoles israliennes pour rien leur seul crime éventuellement c'est leur origine . Lorsque l'on parle de prison à ciel ouvert ce n'est pas pour rien ! comment pouvez vous justifier cela de quel droit un peuple peut il avoir le monopole à ce point pour décider pour un autre peuple / Je suis scandalisé par les réactions
  16. Dimanche 6 janvier 2013 11:25 Igor

    Bof, Sutenir un assasin des enfants? Des fois les Francais vous etes vraiment bisares....... Palestiniens par definition sont fort que pour assasiner les enfants dans les buses scolarires, donc je en vois pas comment on peut venerer le apotes des MAL, pacque tuer des enfants dans TOUT les religion est mal sauf ches le Muslim ou on glorifie ces detraques.....
    • Mardi 8 janvier 2013 14:27 kamel

      faux monsieur, l'islam interdit de tuer enfants, femmes et vieillard, et de ne combattre que ceux qui les combattent
  17. Dimanche 6 janvier 2013 06:33 Marc_T

    Je n'ai encore jamais vu un Israélien se faire exploser sur un marché ! Israël a été donné aux Juif par Dieu. Les arabes ne sont que des envahisseurs sans légitimité. Un seul mot : Reconquista ! C'est Byzance que l'Europe doit libérer !
  18. Dimanche 6 janvier 2013 01:27 LE NAIN SUR LA BUCHE DE NOEL

    prisonniers politiques ou plutôt assassins pour une cause politique
  19. Samedi 5 janvier 2013 07:54 bensoussan

    venez visiter les prisom\nniers palestienniens vous allez voir dans quel luxe ils vivent,television,ordinateurs, les visites chqaye semaine de leurs famille, ne croyer pas ce maudit converti il dit des mensonges, regarder ce qui se passe dans les prisons marocaines,egyptienne,jordannienne et j en passe dites a ce monsieur de chercher du travail et ne pas etre a la charge du gourvernement car c est notre argeent qui le fait vivre
    • Mardi 8 janvier 2013 14:22 mar

      vous avez été à quelle prison israélienne et pour quel crime?!
  20. Samedi 5 janvier 2013 00:02 joelle

    F O U T A G E de G U E U L E caracterise, propagande a 2 centimes
    • Dimanche 6 janvier 2013 18:28 yllerg

      Pauvre BOUGRE DECERVELEE !! :(
  21. Vendredi 4 janvier 2013 23:39 bruno

    Beaucoup voient le conflit Israélo-Arabe comme un des conflits les plus complexes du monde mais en fait c’est un des plus simples a expliquer et probablement un des plus faciles a résoudre. Voici quelques faits : -Israël est un pays qui souhaite exister et reconnait le droit des Palestiniens a avoir un état néanmoins les palestiniens ainsi que de nombreux pays arabes ne reconnaissent pas le droit d’Israël a exister en tant que nation juive. -Chaque sondage montre que la majorité des palestiniens refusent un état juif, ne pensent pas qu’il devrait exister n’y qu’il ait une quelconque légitimité d’exister. -En 1948 lorsque fut proclamé par l’ONU un partage des territoires entre juifs et arabes les juifs l’ont accepté et les arabes l’ont refusé et au moment au Israël se déclara comme un état indépendant les pays arabes attaquèrent l’état juif en vue de sa destruction. A la surprise générale l’était juif survécut, en gros voilà le début de l’histoire. -L’histoire s’est répétée en 1967 lorsque le dictateur égyptien, Gamal Abder Nasser, déclara : « Nous allons désormais anéantir l’état juif d’Israël ». La Jordanie et la Syrie le suivirent mais Israël attaqua le premier et réussit ainsi a survivre. Voilà uniquement comment Israël se trouva a occuper ce que l’on appelait « La rive Ouest de la Jordanie » ou beaucoup de palestiniens vivent. -Une fois la guerre de 1967 terminée les états arabes se réunirent en sommet a Karthoum au Soudan et annoncèrent : NON a la reconnaissance de l’état d’Israël NON a la paix avec l’état d’Israël NON a la négociation avec l’état d’Israël Les fameux « Trois non de Karthoum ». Qu’était supposé faire Israël ? -En 1979 Israël signa un accord et livra l’entière péninsule du Sinaï, plus grande qu’Israël même et disposant de pétrole, a l’Egypte parce que ce pays avait déclaré vouloir la paix avec Israël. Israël donne des territoires contre la paix. - Y’a-t-il une volonté de paix de la part des ennemis d’Israël qui diffusent continuellement a la télévision et a la radio des programmes expliquant comment les juifs doivent être tués et comment Allah souhaite la mort des juifs ? C’est typiquement ce que l’on peut voir par exemple a la télévision palestinienne. En conclusion le conflit Israélo-Arabe n’est donc pas difficile a expliquer : Un camp veut la mort de l’autre. Le modèle du Hamas est « Nous aimons la mort autant que les juifs aiment la vie ». Comment Israël peut faire la paix tant que des gens penseront comme le Hamas ? Maintenant le plus important mais dont personne ne parle : Tout le monde parle d’un état palestinien. Pourquoi personne ne parlait d’un état palestinien lorsque les palestiniens vivaient au sein du royaume jordanien ? Et bien parce que les gens n’ont commencé a parler d’un état palestinien que lorsque les territoires incrimines furent sous contrôle israélien car ce fut toujours un moyen de délégitimer l’état juif et poser les palestiniens comme victimes. Le 31 Mars 1977 Zair Muhswe'in, membre du comité exécutif de l’OLP déclara : « Le peuple palestinien n'existe pas. La création d'un état palestinien n'est qu'un moyen de continuer notre lutte contre l'état d'Israël et pour l'unité arabe. En réalité, aujourd'hui, il n'y a pas de différence entre les Jordaniens, les Palestiniens, les Syriens, et les Libanais. Nous ne parlons d'un peuple palestinien que pour des raisons de tactique politique, puisque les intérêts arabes nationaux exigent qu'on propose un « peuple palestinien » distinct pour s'opposer au sionisme ». Aussi il est important de parler d’Israël en tant que état juif car c’est bien sa nature, il y a de nombreux états arabes : Kuwait, Irak, Bahrain, Qatar, Oman, Yemen, Jordanie, Somalie, Liban, Arabie Saoudite, etc…mais il n’y a qu’un seul état juif a peine plus grand que El Salvador et qui pourtant représente jusqu’à présent la seule démocratie de la région!
    • Mardi 8 janvier 2013 14:21 mar

      si on vient te prendre une partie de toi, est ce que tu voudrais reconnaitre à cet individu qui t'a mutilé le même statut que toi, si Israël voulait vraiment la paix, il n'a qu'à rendre ce qu'il a pris aux autres, si il n'arrive pas redonner ce qui ne lui appartient pas pourquoi voulez vous que la Palestine cède ce qui lui appartient.
  22. Vendredi 4 janvier 2013 19:27 toinanbour

    pourquoi at il quitter son territoire ? c'est vrai qu'il se fera une situation en france pas bete le camarade
    • Mardi 8 janvier 2013 21:50 andré

      Par 138 voix contre neuf et avec 41 abstentions, l'Assemblée générale de l'Onu a accordé à l'Autorité palestinienne le statut d'"Etat non membre".