« Personne ne veut être gay ! »

C'EST CHAUD, PROFIL ADN Mardi 15 janvier 2013

Par Sandrine Dionys @SDionys

Carolien a trouvé un créneau dans son agenda surbooké d’artiste-présentatrice et de mère de famille. « Désolée pour le retard et à 17h, j’ai un pot de bonne année avec une des associations dans laquelle je m’investis mais on va prendre le temps qu’il faut… ». Cette amsterdamoise de 50 ans a l’habitude de répondre aux interviews car elle est mariée à une femme, sont mères de deux enfants qu’elle a conçus avec son meilleur ami, et, en militante de la cause LGBT (Lesbiennes, gays, bi et trans),elle ne renâcle jamais à témoigner de son expérience et à poser devant les appareils photos.

Pêchue et directe, elle déroule son CV et l’histoire de sa famille en toute décontraction. Curieuse du débat que suscite le projet de loi sur le mariage pour tous en France, elle, qui vit dans le premier pays au monde à l’avoir légalisé en 2001 sans qu’aucune manifestation d’opposants telle que celle du 13 janvier 2013 ne soit organisée aux Pays-Bas. « En février, Constance et moi fêterons nos 29 ans d’amour. Nous nous sommes mariées en 2006. Au départ, nous avions peur de sauter le pas à cause de tous nos amis hétéros qui divorçaient mais on l’a fait… C’est vrai que ma femme n’est pas une grande romantique donc ça a pris quelques années pour la convaincre ! » sourit Carolien.

« Mais ça a officialisé notre union… Une fois mariées, nous avons accolé nos noms de famille pour nous appeler toutes les deux Steenkamp-Faaij. Ayant mis au monde Floor, née en 1996 et Teun né en 1999 et comme la loi n’autorise qu’un nom de famille pour les enfants, nous avons décidé qu’ils porteraient celui de Constance, Steenkamp. Au départ, ça leur a fait un peu bizarre de changer leur patronyme mais ils ont très bien compris que pour nous, c’était important. Ils ont mon sang et ils portent son nom. Depuis 2006, on s’appelle tous les quatre Steenkamp. Pour les voyages à l’étranger, c’est plus facile de prouver que nous sommes une famille.»

Comme pour son mariage, Carolien n’a aucun problème pour évoquer la conception de ses enfants. « On ne voulait pas avoir recours à la Procréation médicale assistée (PMA) car on souhaitait qu’ils connaissent le donneur. Nous avons demandé à mon meilleur ami, devenu notre meilleur ami et il a accepté de me faire des enfants. Ils s’entendent très bien avec lui et son compagnon. Ils les voient certains week-ends et pour de petites vacances. Mais pour Floor et Teun, c’est très clair. Ils le considèrent comme leur père mais pas comme leur papa. Pour eux, il y a une vraie distinction… Leurs parents, c’est Constance et moi. Lui, a signé des papiers comme quoi il n’avait aucun droit ou devoir envers les enfants, ce qui n’empêche pas qu’il s’occupe d’eux, qu’ils les voient comme pourrait le faire un oncle avec ses neveux par exemple mais il n’y a aucune obligation légale… ».

Quand on liste les arguments des opposants au mariage pour tous, notamment à propos du « bien être des enfants », Carolien perd son sourire. « Vous savez, moi, j’ai des études faites par des chercheurs néerlandais qui disent qu’au contraire, les enfants élevés par des couples lesbiens sont plus épanouis, sociables et ouverts sur le monde extérieur… Quand j’étais institutrice, j’ai vu tellement d’enfants d’hétéros malheureux parce que les parents se déchiraient ou que le père était parti du foyer etc… »

« Et puis combien d’enfants de couples hétéros sont issus d’unions adultérines ? Je ne veux pas stigmatiser les hétéros évidemment mais je souhaite simplement démontrer que l’argumentation de ceux qui nous attaquent est en contradiction avec la réalité… Homos ou hétéros, là n’est pas l’important. L’important est que l’enfant reçoive beaucoup d’amour et d’attention, soit très entouré et sache clairement qui est qui. Et puis, c’est un tel parcours du combattant d’avoir des enfants pour nous homos, qu’une fois que nous les avons dans nos bras, nous les choyons !»

A propos de l’argument qu’être élevés par des gays pousseraient les enfants vers l’homosexualité, ses sourcils se froncent et elle le désapprouve : « Mais qui veut être gay ? Personne ne veut être gay ! C’était ma situation personnelle à l’époque où j’ai découvert mon homosexualité. Je me sentais différente des autres ados. Et qui a envie d’être « spécial » surtout à cet âge ? Je voulais juste me fondre dans la masse et ne pas l’être… Mais on ne choisit pas d’être gay » martèle Carolien, élevée par un couple hétérosexuel.

Après avoir devisé sur la chance des homos néerlandais de vivre dans un pays aussi tolérant envers eux que le sien, Carolien, comme n’importe quelle maman termine sur le thème qui lui tient le plus à cœur et dont elle est le plus fière, sa progéniture. « Ils invitent souvent leurs amis à la maison alors je suppose que notre famille ne les dérange pas… Ils n’ont pas voulu participer à cette interview mais n’avaient aucun souci pour que je la fasse. Et ils m’ont dit. « Nous, on ne se considère pas comme des enfants spéciaux ! ». Et légalement, c’est en effet le cas. Depuis 2001, le couple de leurs parents a accès aux mêmes droits que n’importe quel autre couple hétérosexuel en terme de mariage civil. Liberté, égalité et homosexualité : une devise qui sied comme une alliance au doigt d’une mariée pour le couple Steenkamp-Faaij !

Sandrine Dionys

Profil Facebook de Carolien en tant qu’artiste : ici

Les réactions des internautes

  1. Dimanche 27 janvier 2013 20:28 durant

    non ce n'est pas "normal" d'être homosexuel d'ailleurs ils se sentent différents seuls ! ils ne seront jamais des parents !! on nous rabat assez les oreilles pour que les enfants de parents divorcé continuent à avoir l'image du père ET de la mère!! ce n'est pas "normal" au sens ou la nature nous a ainsi faits ! un HOMME une FEMMES ils sont faits pour PROCRER ou et s' AIMER il n ya pas à discuter c'est la loi de la vie
  2. Jeudi 24 janvier 2013 20:49 Altobert

    Votre article est volontairement non alarmiste et assez ciblé, histoire d'en convertir encore quelques uns, mais il existe aussi des gens élevés par des couples homos et qui ne se sentent pas si bien que ça. Votre lobby homo on s'en moque, allez chercher des exemples dans n'importe quel pays du globe, vous ne ferais pas changer d'avis à des millions de gens, qu'ils obtiennent les mêmes droits que nous pauvres dégénérés d'hétéros OUI d'accord et c'est normal, mais que le terme MARIAGE RESTE UNE PRÉROGATIVE POUR LES UNIONS ENTRE UN HOMME ET UNE FEMME. Mais je vous rassure Sarkozy ( Hollande) en fait qui agit comme Sarkozy, va passer cette loi en force et vous serez heureux.
  3. Mercredi 23 janvier 2013 03:57 Christophe

    en même temps Jimmy vous et les pro catho instrumentalisez l'enfant également ...
    • Mercredi 23 janvier 2013 05:02 @ Christophe

      il n'y avait aucun enfant le17 et 18 novembre instrumentalisé. NON.
    • Mercredi 23 janvier 2013 04:17 @ Christophe

      Sympa la photo http://fr.novopress.info/129248/manifestation-du-13-janvier-oui-a-la-famille-non-a-la-tyrannie-mediatique/
  4. Mardi 22 janvier 2013 15:03 jimmy

    allez,encore des arguments bidons.Comment peut on sortir de telles aneries? "les enfants issus de couples lesbiens sont plus epanouis": tiens donc, c'est une compet' entre les heteros et les homos l'equilibre des enfants?Pour des gens qui pronent l'egalité avant tout,ca la fout mal,non? "des enfants d'hetero malheureux parce que leurs parents se dechiraient" : y a t il aussi une etude disant que les couples lesbiens sont les plus stables du monde?Ceux que je connais sont tout le contraire personnellement "combien d’enfants de couples hétéros sont issus d’unions adultérines ?" ben,personne n'a dit que c'etait une bonne chose pour les enfants,meme chez les heteros.Les unions adulterines n'existent pas chez les homos au fait? Toujours a opposer le mechant hetero (homophobe si contre le mariage homo bien sur) au gentil homosexuel victime. Quand comprendront ils que l'on se fiche de ceux qui se passe entre eux,mais qu'on parle d'enfants la?La petite chose vivante qui se fait entre un homme et une femme depuis des millenaires,a l'origine par amour,mais qui risq de devenir une marchandise ou un produit du moment que l'ordre naturel est bouleversé.
  5. Mardi 22 janvier 2013 13:36 Asiafan

    Ce qui est chiant dans cet article c'est la stigmatisation du genre un peu "hétéro=méchant" je connais des hétéros en couple qui sont bien ensemble et qui ne posent pas de problème à leurs enfants, donc stop la stigmat'! Je ne suis pas pour les couples parentaux homos, je l'avoue, mais je n'ai rien contre ceux qui ne sont pas de mon avis... voilà ;)
  6. Mardi 22 janvier 2013 06:20 NEMESIS

    Pour moi : Mariage gay : no problem Adoption d'un enfant de la DAS : ok avec condition . Je penserais à la possibilité que les couples gay femmes et hommes puisses se mettre ensemble pour former des couples "hétéros virtuels" . Pour permettre de donner le change , cela pour éviter les railleries de la société ou de la discrimination , le temps de l'évolution des mentalités. Pas besoin que l'enfant subisse la bêtise humaine . PMA : Trop tôt .
  7. Lundi 21 janvier 2013 10:16 tarris

    "personne ne veut être gay", tout est dit, et lourd de conséquence......
  8. Dimanche 20 janvier 2013 22:20 nicolas

    Tout est dit : "L’important est que l’enfant ... sache clairement qui est qui." Dans le cas présent les enfants savent d'où vient 100% de leur patrimoine génétique, ce qui n'est pas dans l'intention des militants pro-MPT en France qui réclament la PMA et les mères porteuses.
  9. Dimanche 20 janvier 2013 18:49 commandant minos

    Jésus a enseigné l'amour. S'il a aimé la femme adultère, il a sans doute aimé l'homosexuel, même si la torah à laquelle il se référait considère l'homosexualité comme un péché.
    • Mardi 22 janvier 2013 18:25 Nobuche

      Jesus a aimé la femme adultère, mais il lui a conseillé de ne pas demeurer dedans! Il aime l'homosexuel, mais pas l'homosexualité! Il a dit" tous ceux qui pratiquent ces choses n'entreront pas dans mon royaume"! Tant qu'un homo, ou adultere ou un quoi que ce soit peut se detourner de ce qu'il fait, Jesus l'accueille les bras ouvert! Se serait se mentir que de croire que Jesus veut que ces personnes demeurent dans l'état où ils sont...
    • Dimanche 20 janvier 2013 20:28 commandant minos

      Dès qu' il y'a un mot commençant par la lettre après le o sur le clavier azerty, suivi d' un e accent aigu, puis de la lettre qui suit le s, suivi d' un autre e accent aigu, la machine a des instructions pour mettre automatiquement le com en attente de modération. Il est encore plus facile de donner à la machine des instructions pour bloquer un pseudo déjà utilisé par l' adresse mail d' un autre contradicteur.
  10. Dimanche 20 janvier 2013 18:02 levasseur

    Hétéro et Homo ,c'est pas pareil et c'est parce que c'est différent qu'il convient de l'exprimer sans détour et sans croire que l'un est supérieur à l'autre. Et si personne ne souhaite venir au monde gay tout autant personne ne choisit de venir au monde hétéro.Il me semble quand même qu'il faut un homme et une femme pour concevoir un bébé et c'est mère nature qui a pensé "à la chose" pas les êtres - hûmains . Acceptons enfin que la norme celle édictée par la nature soit plus intelligente que la pensée humaine pour croire qu'on ne peut aller outre et que c'est quand même la nature qui est supérieure à l'homme pour l'avoir créé ainsi avec faut bien le dire une certaine capacité à l'erreur et d'une imperfection pour ne pas pouvoir éviter la maladie sous quelque forme qu'elle se présente et à bien des égards j'en arriverai à considérer l'homosexualité comme telle.
    • Vendredi 25 janvier 2013 01:34 levasseur

      message à Commandant minos. On ne peut que faire avec la nature car nous sommes des produits de celle-ci et l'oublier est un mensonge intellectuel que nous grignotions des graines ou non. D'ailleurs le problème n'est pas là car se croire supérieur à mère-nature c'est comme croire qu'on y est pour quelque chose quand on digère ou que le sang circule dans le corps en circuit fermé .Vous mélangez culture et nature et je ne sais pas pourquoi ?
    • Dimanche 20 janvier 2013 18:41 commandant minos

      l'être humain par la culture a su se détacher de la nature. Sinon nous serions toujours dans la savane, nus à grignoter des graines et des racines.
      • Dimanche 20 janvier 2013 22:34 nicolas

        Si je puis me permettre : l'être humain est un subtil dosage de nature et de culture. Notre corps, nos organes, tout cela est (encore) 100% naturel. Que sa composante culturelle soit de plus en plus riche et complexe ne signifie pas que sa composante naturelle doit s'appauvrir ou régresser. Prétendre qu'un enfant puisse avoir 2 pères ou 2 mères c'est nier la composante naturelle de l'homme car naturellement un enfant ne peut naitre uniquement que d'un père et d'une mère. C'est donc une question de bioéthique fondamentale et si les Hollandais n'ont pas eu de débat sur la question, tant pis pour eux. En France, le débat est réclamé par de nombreuses personnes mais les "Hollandiens" n'en n'ont cure. N'est-ce pas dommage ?...
        • Jeudi 24 janvier 2013 21:48 Scoop

          Non monsieur pour faire un enfant il ne faut pas un père et une mère mais un homme et une femme. Et il serait en effet délirant de dire le contraire, d'ailleurs, personne ne le dit, ni ne le revendique! Pour autant, 2 femmes peuvent élever un enfant, tout comme deux hommes, tout comme une femme seule, un homme seul, 2 hommes et 1 femme, 2 femmes et 1 homme, et la liste est longue avec les familles recomposées. Je dirais que peu de personnes connaissent des familles homoparentales, elles ne connaissent rien de leur parcours, rien de l'amour qu'il y règne, rien de leur souffrance, rien de leur quotidien. Comment douter une seconde de l'amour que ces parents portent à leurs enfants! Et la meilleure façon de protéger nos enfants, c'est de leur apprendre l'amour du prochain, la tolérance, l'ouverture à la différence et surement pas la moquerie, le rejet de l'inconnu et la bigoterie. Il ne faut pas oublier qu'un enfant est ce qu'il y a de plus précieux pour un parent, qu'il soit biologique ou non, il n'est JAMAIS une marchandise, toujours un devoir! Et comment dire qu'il n'y a pas débat? Il est partout sur la toile, on en parle dans la presse, à la télé, à la radio, bien évidemment à l'Assemblée, je ne doute pas non plus que vous en parliez au travail, à la maison, partout, le débat est partout! J'ai voté pour François Hollande pour qu'il mette en oeuvre cette proposition 31, pourquoi? Une réforme sociétale magnifique et courageuse, comme nous n'en avons pas eu depuis fort longtemps! Un peu plus d'égalité et de fraternité voilà qui ne ferait pas de mal en cette période difficile
  11. Dimanche 20 janvier 2013 13:49 shinny

    je suis lesbienne et je ressemble pas a un mec je m'entends très bien avec les garçons depuis toujours je les draguent pas(enfin avant pour faire comme les autres) mais tombent amoureux de moi.meme en soirée ils me draguent alors que je fais pas trop d'effort pour etre belle ou une bimbo. j'ai essayé de sortir avec des garçons, de faire l'amour avec eux mais j'arrive pas je me sens mal a l'aise limite ça me dégoute. je me disais que cetait pas le bon.donc j 'ai reéssayer ça n'a pas marché.je suis sorti avec une fille ct le bonheur. désolé les garçons.
    • Mardi 22 janvier 2013 15:06 jimmy

      quelqu'un en a quelque chose a faire?digne representante du lobby lesbien en tout cas
  12. Samedi 19 janvier 2013 10:32 michèle aillaud

    Cest trop beau . Cette histoire à la guimauve,truffée d'arguments fallacieux serait à hurler de rire si le sujet n'était pas aussi grave. Ni catho ni homophobe mais institutrice pendant 20ans, ,j'ai quelque connaissance des enfants. Qu'est ce que ce site propagandiste?
  13. Vendredi 18 janvier 2013 21:43 hop HOPE

    Ce soir j'ai lu les commentaires , certains... disent des vérités crues , pas trops crûment Cependant ..ces actes cités .. semblent être ce qui "fait bouillir "le cerveau de certains Et comme toujours je me pose la question Peut-on citer ceci : il y a le ; fais tout ce que je dis et...pas ce que je fais c'est l'éternel rangaine que l'on peut appliquer à tous les"c.u.l.s bénis "sur l'ensemble de notre planète me semble-t-il
  14. Vendredi 18 janvier 2013 12:54 samson

    Personne ne veut etre gay ! surtout ne mangez pas du porc nourri aux pilules . Communication : Des pilules pour le planning familial destinées aux femmes mais détournées de leur utilisation première, c'est-à-dire données aux porcs pour l’engraissement rapide. Cela pourrait expliquer la montée de la pédérastie dans la capitale Tananarive . Selon les explications de Dr. Raymond, directeur général de l’élevage. Sur la dernière décennie en effet, ce comportement sexuel gagne du terrain, surtout chez les jeunes. Ce phénomène est à lier au développement en parallèle d’un mode d’élevage adopté par de nombreux éleveurs dans les environs de la capitale. Ces derniers donnent à leur bétail des pilules pour le planning familial pour femmes mais à des prix très abordables et faciles à se procurer dans les pharmacies et même chez les épiciers du quartier. Ces pilules contiennent des hormones qui se concentrent notamment dans la graisse de l’animal mais il y en a également dans la chair non grasse. Consommées à dose régulière via la viande de porc, ces hormones pourraient influer sur le comportement sexuel, notamment sur celui des garçons en phase de croissance. Des recherches sont actuellement en cours pour déterminer clairement l’impact de ces hormones.
  15. Vendredi 18 janvier 2013 10:30 HéBé

    Ce voyage sur Mars m'a donné la nausée.
  16. Jeudi 17 janvier 2013 17:48 Bondynoise

    Si Françoise Dolto revenait, que penserait-elle de l'adoption d'enfants par des couples d'homosexuels? Bien sûr,je pense qu'un enfant peut s'épanouir dans n'importe quelle famille, qu'elle soit hétéro ou homo, mais que deviennent les mots maman et papa? "Maman » et « papa », cela signifie l’homme et la femme qui, au moment où l’enfant parle, sont ressentis comme une sécurité, présente dans un corps de femme ou dans un corps d’homme. Tous les adultes sont, pour les enfants, des papas et des mamans. La mère de naissance, le père de naissance sont irremplaçables. Ils sont les géniteurs, ils sont responsables de l’existence de cet enfant face à la société et au monde. C’est cela qui doit être expliqué à l’enfant. Il faut lui expliquer que, même si le père est absent de la maison, même si l’enfant ne porte pas le nom du père mais celui de la mère restée célibataire, malgré le divorce de ses parents, l’union de son père de naissance et de sa mère de naissance – qu’il les connaisse ou non – cette union est indéfectible, une union dont son corps vivant est la preuve vivante, et que cette indéfectibilité ne sera dissoute qu’avec la mort physique de l’enfant. (…) Il est essentiel que l’enfant, de nos jours, soit informé très tôt du sens qu’a le mot « père » par rapport au mot « papa », du mot « mère » par rapport au mot « maman ». On a trente-six mamans, on n’a qu’une mère. On peut avoir trente-six papas, on n’a qu’un père. On peut aussi ne jamais connaître son père de naissance et, pourtant, avoir dans son for intérieur, dans sa vie imaginaire et symbolique, une notion très juste de ce qu’est un père, précisément parce que tout être humain a été conçu d’un père et d’une mère de naissance, même si l’un des deux disparaît quant à la prise de responsabilité de cette vie, née de lui avec un autre. Dans la réalité le père fait défaut à l’enfant, mais l’important c’est que l’enfant puisse en parler et connaître son histoire. " Françoise Dolto Voici ce que pense Claude Halmos psychanalyste qui a travaillé avec Françoise Dolto. « Je trouve très inquiétant qu’un débat aussi important puisse être réduit à une histoire de “pour” et de “contre”. Et totalement caricaturé puisque le moindre questionnement est automatiquement taxé d’homophobie. Je ne suis pas homophobe. Je ne pense pas qu’il soit plus “normal” d’être hétérosexuel qu’homosexuel. J’étais pour le pacs. Et je suis pour que les couples homosexuels aient les mêmes droits civils que les couples hétérosexuels. Mais l’adoption pose d’autres problèmes. On nous dit que les enfants seront “mieux là qu’à l’ASE” [Aide sociale à l’enfance]. C’est un argument hallucinant (car, partant de là, que ne peut-on justifier ?). Et, qui plus est, méprisant pour les enfants de l’ASE. On nous dit qu’ils seront “désirés”. En faisant comme si dire “je veux ‘avoir’ un enfant” signifiait le désirer d’un désir sur lequel il pourra s’appuyer pour vivre. Et on nous dit surtout qu’ils “n’auront pas de problèmes”. Mais de quoi parle-t-on ? S’il s’agit de dire qu’ils ne seront pas plus “caractériels” ou “en échec scolaire” que les autres, c’est hautement probable. Mais les analystes rencontrent tous les jours des gens qui n’ont jamais posé aucun problème à leur famille ou à la société. Et qui pourtant ne parviennent pas à vivre. A cause de la place qu’ils occupaient – inconsciemment – pour leurs parents. Ou parce que le rapport que ces parents entretenaient avec la sexuation – la leur ou celle de leur conjoint(e) – leur ont rendu impossible la construction d’une identité sexuée. Construction qui ne peut se mesurer qu’à l’âge adulte. Ça prouve que le couple parental “hétéro” n’est pas, en tant que tel, une garantie ? C’est une évidence. Mais avec le droit à l’adoption, on franchirait un pas de plus. Car, en mettant un signe “égal” entre le couple homosexuel et le couple hétérosexuel, ce droit reviendrait à poser officiellement que la différence des sexes n’existe pas ; ou, du moins, qu’elle ne compte pas. Pour que cela soit sans conséquences pour les enfants, il faudrait soit que la différence des sexes ne joue, dans leur construction, aucun rôle, soit même que cette construction n’existe pas. Et que quelques bons soins et beaucoup de bons sentiments suffisent à “fabriquer” des adultes capables de tenir – psychiquement – debout. L’affirmer revient à remiser au magasin des accessoires les acquis de près d’un siècle de pratique psychanalytique. C’est sûrement politiquement correct, mais cela me semble très risqué… »
    • Jeudi 17 janvier 2013 22:37 magnum

      "L’affirmer revient à remiser au magasin des accessoires les acquis de près d’un siècle de pratique psychanalytique. C’est sûrement politiquement correct, mais cela me semble très risqué… " Et bien tant mieux, parce qu'au cas où cela vous aurait échappé, la psychanalyse n'est pas vraiment la panacée. En fait, les scientifiques attaquent la psychanalyse pour son manque totale de rigueur, voire ses idées irrationnelles au sujet de l'inconscient, sur le fait qu'aucun des"principes universels" n'aient jamais été prouvés. Je ne parle pas non plus des cas "truqués" de Freud, ni du fait que la psychnalyse ne fonctionne que sur 1 trouble psychiatrique sur 15. "Dans la réalité le père fait défaut à l’enfant, mais l’important c’est que l’enfant puisse en parler et connaître son histoire" Ces propos de Dolto sont classiques de la psychanalyse, et suivent une logique rétrograde et franchement ridicule. L'idée, c'est que c'est la mère qui fait mal à l'enfant. Si elle est trop "collée" à l'enfant, ou trop détachée, elle va en faire un psychotique, c'est sûr ma bonne dame, c'est Freud lui-même qui l'a dit. Donc pour la détacher de l'enfant, il faut qu'elle ... parle du père, et l'enfant ira brusquement mieux. Bien sûr, c'est génial, le papa n'a plus qu'à se tourner les pouces, tant que la maman et l'enfant parlent de lui, l'enfant se portera bien. Je ne plaisante pas, je l'ai déjà entendu dire par Claude Halmos. Cette logique ne correspond pas à la réalité où beaucoup d'enfants font une croix sur un de leur parents et ne s'en portent pas si mal que ça. Bref, tout ça pour dire que, non, la psychanalyse n'a rien de pertinent à dire sur l'homosexualité, pas plus que sur l'autisme ou les maladies mentales.
      • Samedi 19 janvier 2013 20:16 toitoi

        il est urgent que tu t'informe ,tu fais parti de ce qui critique la psy parce qu'il en ont peur . allez vas y ,ça fais du bien
        • Dimanche 20 janvier 2013 18:44 commandant minos

          la psychanalyse est remise en question par les études scientifiques qui ne permettent pas de prouver son efficacité, contrairement à d'autres types de psychothérapies.
          • Lundi 21 janvier 2013 15:42 max

            mouais, je pense que les thérapies, quelle qu'elles soient, ne sont adaptées que si elles conviennent à celui/celle qui est venu(e) les chercher. par exemple, un praticien formé à l'analyse transactionnelle, n'est pas forcément le mieux adapté face à quelqu'un qui s'écrase ou à tendance à se conformer, parceque dans ce cas là il/elle peut essayer de faire plaisir à son praticien. la psychanalyse, laisse ds ce cas là plus de champ et de temps, il me semble, au patient pr exprimer petit à petit ce qui doit sortir. enfin je dis ça je suis pas un spécialiste du métier....
        • Samedi 19 janvier 2013 21:50 magnum

          Oui j'ai peur de la psychanalyse quand je vois le mal qu'elle a fait et qu'elle continue à faire en France. Dans la majeure partie des pays développés, elle a été purement et simplement abandonnée, mais en France, elle continue d'être utilisée à tort et à travers, en particulier en psychiatrie. Les psychanalystes ont accusé les parents, et surtout les mères d'être responsables de: - la schyzophrénie - l'autisme - l'hyperactivité - les troubles DYS alors que tout le monde sait que ce sont des troubles neurologiques innés. Si vous voulez un aperçu des absurdités que disent les psychanalystes sur l'autisme, je vous conseille le documentaire "le Mur": http://rutube.ru/video/2b1bde903a0128376da6b7957419ca7d/ Dans le même genre, voici un aperçu des absurdités dites par les psychanalystes sur la sexualité et sur les femmes: http://psychanalysedevoilee.oceaninvisibleproductions.com/ Leurs propos oscillent entre mysoginie et justification de la pédophilie. Concernant l'homosexualité, les psychanalyses ont longtemps (et certains en France continuent à le faire) considéré l'homosexualité comme un problème psychiatrique grave devant être soigné par la castration chimique. C'est ce qui a tué le grand mathématicien homosexuel Alan Turing. Alors, je persiste et signe: je SAIS ce que disent les psychanalystes sur l'éducation et sur l'homosexualité, et je SAIS que ce ne sont que des absurdités.
  17. Mercredi 16 janvier 2013 21:55 Sidewinder

    La vache, le Bondy Blog est drôlement orienté pro-gay, bienvenue au pays des bisounours. "Je ne veux pas stigmatiser les hétéros", ça c'est la meilleure !!! À peine menti ! Mais bon, il fallait s'y attendre, les gays passent le plus clair de leur temps à clamer à la face du monde qu'ils sont les meilleures personnes sur Terre, que les hétéros, qu'ils évitent de fréquenter, ne valent pas un clou, etc. Quant aux études, la seule (américaine) dont j'ai eu vent disait au contraire que les enfants de couples gays sont plus instables socialement et réussissent moins à l'école. Ce résultat est à prendre avec des pincettes mais vu que l'échantillon portait sur environ 200 000 personnes il a une chance d'être quelque peu représentatif. Mais surtout on a du mal à avoir du recul faute de trouver suffisamment d'adultes "issus" de ces couples. J'ose pas imaginer le désastre quand on aura la PMA et les filiations mutilées qu'elle suppose, pas de père dans les unions de femmes et mère dissimulée dans les unions d'hommes… Bienvenue à la marchandisation/technicisation de la reproduction humaine, en attendant les grossesses hors utérus et le clonage reproductif… Ce n'est pas de l'égalité, mais de l'égalitarisme et au final des exigences exorbitantes ! Les hétéros ne demandent rien de tel ! Je sera moins sévère dans le cas néerlandais ci-dessus car le vrai père est connu au moins et les enfants conçus de manière naturelle. Mais dans son renoncement à la paternité il semble avoir été faible et l'objet de pressions. Car ce qui compte en définitive c'est de connaître qui sont ses parents biologiques. Il faut pouvoir se comparer aux deux pour grandir. Non les hommes et les femmes ne sont pas identiques ni interchangeables, quelle que soit leur orientation sexuelle. Il suffit de voir comment tous les adoptés à un moment de leur vie se lancent dans des démarches allant dans ce sens, prêts à affronter n'importe quel obstacle pour y parvenir. Tout le monde en ce moment semble d'ailleurs avoir oublié les débats liés à l'accès aux origines personnelles qui avaient donné lieu à des lois à l'époque de la gauche plurielle. Et que vont devenir les lois bio-éthiques ? Jetées aux lions ?
  18. Mercredi 16 janvier 2013 17:32 Hono

    Une qui m'avait fait marrer en faveur de la pma: "Les hétéros nous font des petits homos, et bien qu'ils se réjouissent ont leur fera des petits hétéros en retour!!!". Super texte sinon, tellement loin de la déferlante de fantasmes des discours "Antis". Merci de nous ramener sur terre...
  19. Mercredi 16 janvier 2013 10:19 hop HOPE

    Ce texte est clair et net IL rapporte aussi une façon de procréer que j'avais déjà lue ,mais j'ai hésité à le rapporter , ceci étant paru dans une revue lue il y a quelques temps déjà Tout le texte m'a interessée merci à vous Sandrine Dionys
  20. Mercredi 16 janvier 2013 09:53 Titeufff

    L'homosexualité par étymologie même est un non sens. Les homos sont comme les produits de M.....Nonsanto.......c'est clair, c'est des OGM.
  21. Mardi 15 janvier 2013 16:59 samson

    Personne ne veut etre gay ...ou mongolien
    • Mardi 15 janvier 2013 20:17 Gomez Aguilar

      Exactement. Ils s'empêtrent sans fin dans leurs contradictions. Ils ne veulent pas qu'on leur dise qu'être gay est un défaut de fabrication, une petite erreur de la nature à un moment de la conception. Et en même temps ils te ressortent qu'ils n'ont pas choisi et qu'ils sont nés comme ça. Très cohérent... Moi honnêtement je ne suis pas "homophobe" puisqu'effectivement je considère qu'ils n'y peuvent rien, et que détester un homo parce qu'il est né comme ça est du même niveau que détester un diabétique, une femme stérile, un mec qui a la mucoviscidose ou quoi que ce soit de ce genre. C'est injuste contre quelqu'un qui n'y peut rien et se contente de vivre tel que ses parents l'ont fait... En revanche s'il veut me prouver que le diabète la stérilité ou la mucoviscidose est en tant que tel une excellente chose, et que la maladie équivaut à la santé, non, là, ça ne marche pas...
      • Mercredi 16 janvier 2013 22:05 levasseur

        message à Blanche colombe. La chasteté correspond à un long processus d'acceptation, mais surtout pas de répression ,et quand c'est le cas il n'est pas rare de voir "un homme de dieu" devenir un pervers sexuel. La nature a prévu la sexualité autant pour les hommes que pour les femmes pour en toile de fond procréer .ça c'est la normalité. le reste répond à d'autres lois mais peu sont enclins(les hommes de dieu) à vraiment les vivre dans la sérénité. .L'homosexualité ,c'est-à-dire cette attirance pour le même sexe ne répond pas à ce que la nature a prévu,mais correspond bien plus à un couac lors de la création du foetus tout autant de venir au monde avec les pieds palmés. Je pourrais même dire que la perfection n'est pas de ce monde ?
        • Jeudi 17 janvier 2013 22:44 magnum

          Désolé, mais les scientifiques vous contrediraient là- dessus. L'homosexualité est très naturelle, elle est présente dans le règne animal et est particulièrement répandue dans les espèces sociales. Ce n'est ni un couac, ni une mutation, ce n'est pas génétique, ce n'est pas une maladie. ça a même une fonction bénéfique en permettant de faire baisser les tensions sexuelles quand les groupes (animaux) ont un manque d'individus d'un sexe par rapport à l'autre.
          • Mardi 22 janvier 2013 22:17 ...

            @ Nobuche L'homosexualité existe bien dans la nature. C'est rare mais ça existe. Par exemple vous avez le macaque japonais ou les femelles excluent les mâles pour protéger leurs progénitures. Certes elles ont besoin d'un mâle pour la reproduction mais elles s'envoient en l'air entre elles. Vous avez l'exemple de poissons vivant en milieu clos. Quand la nourriture n'est pas suffisante, il existe 2 stratégies de régulations. Les brochets se bouffent entre eux (cannibalisme), les tanches et les carpes, une fois grosse, se baladent et essaient de se reproduire entre individus du même sexe. Et pour les cas extrêmes, il existe une espèce de lézard comprenant une quarantaine de races ou les mâles ont totalement disparus. Cnemidophorus a connu la relation sexuelle entre mâle et femelle en témoigne des comportement hérités qui ne servent plus à rien. Elle se reproduisent par parthénogenèse mais pour se faire, une femelle en chaleur a besoin d'une autre femelle jouant le rôle du mâle. Coup de reins, titillage du cloaque avec la queue de madame jouant à monsieur, etc... . Je ne suis pas pro mariage gay et encore moins pour la PMA-GMA, mais l'argument de la nature trouve vite ces limites.
          • Mardi 22 janvier 2013 18:02 Nobuche

            A Magnum, L'homosexualité n'a rien de naturel, si tel était le cas,vous n'existeriez pas! Et je suis bien curieuse de savoir à quel groupe animal vous faites allusion, quand vous dites "qu'elle est presente dans le règne animal." Les anumaux, ma foi, respectent l'ordre de la nature, pas comme ces humains qui, avec leur faculté de penser deviennent fous!
          • Mardi 22 janvier 2013 01:01 Arf

            Navrée Samson, Mais personne n'a dit que "cet amour homosexuel les écartera des crimes et agressions, apaisera les tensions et remplira mieux la vie des homos". Nous disons justement qu'un enfant de couple homosexuel sera comme un enfant de couple hétérosexuel : susceptible de rater sa vie comme de la réussir. Oui certains seront déstabilisés d'avoir deux mamans, ou deux papas, par rapport à la norme sociale existante... mais libre à nous de la changer cette norme. Si la société n'a pas de problème avec ça, parions que les gamins non plus.
          • Samedi 19 janvier 2013 13:03 Henri

            Sanson, les conditions de vie en prison ne sont pas la norme d'une vie traditionnelle. Le fait que l'on y trouve des pratiques homosexuelles ne prouve rien par rapport au debat qui nous occupe. Il n'y a pas qu'en prison que le sexe est utilise d'une maniere coercitive. Regardez ce qui se fait en temps de guerre, et sans forcement aller jusqu'a la sodomie, qui visiblement semble etre la grande peur des antis, et de de certain leader de la droite extreme, qui en ponctuait ses discours d'allusions recurentes...On sait que le viol anal est utilise en prison pour punir cerains comportements, comme l'infidelite . Et alors, qu'est-ce que ca prouve? Juste que place dans des conditions extremes, l'homme retourne frequemment a des attitudes anti-sociales.Les enfants n'ont pas grand -chose a voir la-dedans.
          • Vendredi 18 janvier 2013 04:48 samson

            Illustration Magnum @ Demandez aux gardiens de prison si la pratique courante de la Sodomie dans les cellules apaise les tensions. Si les couples de détenus ont une vie mieux remplie que les autres .Si cet amour né entre deux hommes les ecartera désormais des crimes et des agressions qui touchent à l'homme et en fera de bons parents
      • Mercredi 16 janvier 2013 20:49 Shonya

        Il n'y a que vous pour y voir une incohérence et une contradiction. On ne choisit pas non plus d'être roux, on vient au monde comme ça. Ca ne veut pas dire pour autant qu'etre roux est un défaut de fabrication, une erreur ou une maladie, c'est juste une caractéristique. C'est incohérent seulement si on part du postulat qu'être homosexuel est un problème. Pour moi c'est seulement une caractéristique présente chez certains individus au meme titre que les différences de taille, de morphologie etc... L'homosexualité ne devient un problème que lorsque des groupes intolérents décident d'en faire un problème. Tout comme certains font un problème des cheveux roux. En revanche, les problèmes de santé que vous citez sont un problème de fait, meme si tout le monde acceptaient les personnes malades sans discrimination aucune, ils auraient quand meme des soucis quotidiens liés à leur état de santé.
        • Jeudi 17 janvier 2013 10:32 hop HOPE

          SHONYA J'ai aprécié votre commentaire il est clair et net et représente ma pensée , merci à vous
        • Jeudi 17 janvier 2013 08:54 jps

          @ shonya Vous dites exactement ce que je voulais dire sur ce sujet, je vous en remercie. Il est insupportable que certain arriérés, dont celui qui a pris comme pseudo le nom du bourreau de Louis XIV et de la terreur, continue à propager des insanités et à confondre homosexualité et pédophilie;
          • Mardi 22 janvier 2013 15:10 jimmy

            samson,chut,tu vas te prendre une plainte d'un obscur groupuscule homo!
          • Vendredi 18 janvier 2013 04:54 samson

            De nombreux pédophiles ont connu dans leur enfance le viol commis sur leur personne par un sodomite bien pensant . (rapports de police )
      • Mercredi 16 janvier 2013 10:12 hop HOPE

        GOMEZ AGILAR J'ai lu votre commentaire , S'il vous plait ,pouvez-vous me dire à quel niveau lors de la procréation il y aurait eu une anomalie, à quoi vous reférez-vous à quelle parution scientifique , quel livre de référence, pouvez-vous m'éclairer Vous êtes juste dans l'erreur et les préjugés vous avez tort de vous conforter dans ceci
      • Mardi 15 janvier 2013 23:29 blanche colombe

        mais c'est honteux ce que vous écrivez si je vais dans votre sens ,je dirais que les moines catholiques ou bouddhistes sont aussi une erreur de fabrication puisqu'ils vivent dans la chasteté et la chasteté n'est pas dans la nature arrêtez de dire qu'il y a une norme ! avec vous les célibataires sont aussi anormaux puisque certains n'ont pas de vie sexuelle chacun est libre de son corps et ce qu'il a fait avec un autre adulte éclairé et consentant ne nous regarde pas
        • Dimanche 20 janvier 2013 17:49 jean p

          il faut être sacrement tapé pour croire au bon dieu
          • Vendredi 25 janvier 2013 01:44 levasseur

            croire ou pas croire en fait que du mental ,du vent au nom duquel les hommes s'entre'déchirent depuis toujours.Si le système de penser de l'un est carrément différent du système de penser de l'autre qui pourrait me dire qui a le plus raison de penser ainsi ou ainsi? Toute croyance (ou son contraire) répond qu'à la tyrannie d'un mental toujours prêt à développer dogmes et certitudes et quand on voit ça d'un peu plus près les certitudes tombent les unes après les autres .
          • Lundi 21 janvier 2013 00:46 jaky

            Il faut etre sacrement tapé pour ne pas croire en Dieu
        • Samedi 19 janvier 2013 12:54 Henri

          Entierement d'accord, Blanche Colombe. Je ne pense pas que des couples "homos" avec des enfants n'auraont jamais de problemes -qui peut predire ce que sera leur vie?-mais les antis considerent d'office qu'il y aura un desastre. Leur conception est biaise des le depart. Quant a mettre sur le meme pied homosexualite et diabete, ou mucovicidose, j'ai deja entendu ce raisonnement, par quelqu'un dit disait qu'il "savait" tout sur les homosexuelsc, car "il avait tout appris quand il etait a l'armee"...Je vous jure que c'est authentique.
  22. Mardi 15 janvier 2013 16:29 AdC

    Atterrant. Si les "mères" disparaissent tragiquement (évidemment je ne le souhaite pas), le père n'a aucun doit ? Si elles divorcent, quid ? Etc. Dans une famille père-mère-enfants, ces situations sont déjà dramatiques, mais qu'est-ce que cela serait dans le cas de ce couple. Ce qui m'afflige, c'est que l'on n'a aucun recul, et on ne sait, dans quelques années, comment les enfants vivront leur relation avec le père biologique. Nous devons rester mobilisés pour que les PMA et GPA ne passent pas en France !
    • Mardi 22 janvier 2013 09:20 jps

      @ AdC Parceque pour vous'un enfant né d'un don de sperme dans un couple hétéro peut, si par malheur il devient orphelin, se retourner vers son père biologique. Il me semble qu'il y a un secret du don.
      • Mardi 22 janvier 2013 22:43 ...

        @ jps La PMA dans les couples hétéro trouve aussi ces problèmes. Beaucoup devenus adultes aujourd'hui demandent la levée du secret du don pour multiples raisons. Certains veulent retrouver le donneur (je veux connaitre mon papa) ce qui peut poser des problèmes d'héritage par exemple. Les médecins ont peur car ce sont les plus gros contributeurs au CECOS pendant leurs études. Pour l'instant en France le secret tient. D'autres ont choisit un angle d'attaque différent, connaitre les antécédents familiaux d'un point de vue médical, et là existe la brèche. Et là aucune égalité avec un enfant naturel orphelin.
    • Mercredi 16 janvier 2013 10:04 hop HOPE

      ADC Permettez ; il n'y a aucune question à se poser à ce sujet Ces enfants existants déjà et ceci depuis des générations "sans bruit" S'il y avait une ,ou une multitude de situations dites aberrantes à ce sujet Des informations diverses nous seraient parvenues Ces "questions " trouvant toujours des lecteurs interressés Bonne journée
    • Mardi 15 janvier 2013 18:51 titi

      y'a aucuns rapports .... sinon tourne dans l'autre sens , "si " dans un couple "hetero" les deux parents meurt il reste qui ? papi mamie , ah mais si papi mamie meurt y'a qui " tonton et tata " ... haha gateau quoi ...faut etre con pour poser des problemes aussi debile , reflechi avant d'ecrire sincerement .
  23. Mardi 15 janvier 2013 16:06 jps

    Le jour où on comprendra qu'effectivement aucun gay n'a choisi de l'être, un grand pas sera fait dans l'acceptation de l'autre. Quel être sensé choisi à l'adolescence une vie qui le met en marge, comment accepter et comprendre ce qui vous arrive à 14 ou 15 ans quand les autres parlent de leurs amours et que vous constatez que votre avenir sera autre. Combien de tentative de suicide et de morts chez ces adolescents. Pour moi ce fut deux années de dépression nerveuse et autant de retard dans mes études. Ce débat sur le mariage pour tous ne fait que raviver ces souvenirs car il met en avant une homophobie que l'on croyait en voie de disparition. Que penser lorsque les porteurs de cette homophobie sont les tenants de religions qui sont soit disant basées sur l'amour du prochain.
    • Mercredi 16 janvier 2013 09:52 hop HOPE

      JPS IL suffit de si peu pour être considéré comme différent ....... Dites-vous toujours que les "rejetants " se prennent donc forcément comme "une référence "! mais "en grattant" un petit peu que ne découvrirait-on pas.. Ce qu'ils ou elles essaient si bien de cacher , ou tous les efforts faits pour être ce qu'ils croient devoir faire pour être ou apparaitre "normaux " IL m'a souvent semblé que ceux ou celle qui font ces efforts et en souffrent plus ou moins ne supportent pas que l'on tolère que d'autres ne s'y conforment pas L'amertume est leur quotidien et lorsque c'est "trops plein" elles se "libèrent "en la déversant Permettez cette digression C'est aussi c.. que ces personnes par ex. qui n'admettaient pas que l'on puisse enfanter sans douleur , que n'a-t-on pas entendu et lu à ce sujet Que cela empêcherai même la mère d'avoir de l'empathie envers son enfant etc..etc.. Excusez: la c.nnerie est une chose perenne et ne risque pas de disparaitre de sitôt Bonne journée .... malgré tout
    • Mardi 15 janvier 2013 16:52 samson

      jps@ Donnez en pature un innocent à un couple d'homos est ce faire preuve d'amour du prochain .?
      • Mardi 15 janvier 2013 23:11 jps

        ça veut dire quoi donner un innocent en pâture? Etes vous aussi stupide que ce vous écrivez ou est ce de la provocation. Si vous ne le savez pas homo veut dire semblable être homosexuel c'est aimer son pareil, donc un homme homosexuel aime les hommes et pas les enfants. Les pédophiles aiment eux les enfants.
        • Mercredi 16 janvier 2013 04:27 samson

          Jps@ Révélation ! Etre homosexuel ,c'est aimer son semblable .Donc , l'homme ne peut aimer que l'homme ,son semblable .Peut etre s'aime -t-il lui meme à travers l'homme de sa vie et qu'il vient d'épouser .il ne peut s'attacher à une femme parcequ'elle est trop différente de sa propre personne.L'Altruisme est un sentiment qui lui est parfaitement étranger . Il ne sait pas aimer l'Autre . Le secret de l'homosexuel serait il là .
          • Jeudi 17 janvier 2013 14:10 palejaune

            c'est dingue d'avoir autant de certitudes sans justification autre que vos idées ( basées sur aucun rapport scientifique, etude ... ) mais pourquoi vouloir imposer vos idées ( nauseabondes ? ) aux autres ? personellement je trouve qu'un couple de catho qui eleve des enfants sont dangereux pour la societé, car ils vont vouloir transmettrent leurs fausses idées et croyances aux enfants, mais je ne vais pas manifester contre ca pour autant, car comme tout individus, ils ont le droit de croire a ce qu'ils veulent. mais vous, vous avez la science infuse et refusez ce droit aux autres, pourquoi tant de haine ? pourquoi n'aimez vous personne ? seriez vous un homo refoulé ?
          • Mercredi 16 janvier 2013 05:19 samson

            ...Donc l'homo ne peut aimer qu'un autre homme ,son semblable .Il serait insensible à l'autre moitié de l'humanité : la femme ,l'épouse .Il adoptera un garçon plutot qu'une charmante fillette. Peut on parler de discrimination instinctive . Le bi -xexuel échappe lui , à cette accusation^possible .Il prend son plaisir par les deux bouts,sur les deux genres
        • Mercredi 16 janvier 2013 03:49 samson

          l'homo ,jps ,peut tres bien etre sensible à la grace d'un enfant et désirer en avoir un dans son foyer.Mais l"enfant ainsi donné à ce ménage homo ,en grandissant ,etes vous sur qu'il apptéciera ,qu'il tirera fierté de ses parents de rencontre ,si différents de ses camarades d'école .l'admiration de son père et de sa mère est un des fondements de la petite enfance , de l'adolescence et de la personnalité .
    • Mardi 15 janvier 2013 16:22 Bibi

      SVP, arrêtez de stigmatiser les religions. C'est beau la diversité, y compris d'opinions. Si les cathos et les autres n'étaient pas là, qu'est-ce qu'on s'emmerderait, non? Quand la majorité se moque d'eux à longueur de journée, eux aussi doivent être malheureux d'être incompris.
  24. Mardi 15 janvier 2013 14:05 samson

    "Tel père ,tel fils " de plus en plus vrai ou de plus en plus faux à l'avenir ?
  25. Mardi 15 janvier 2013 13:26 commandant minos

    et qu'en pense la bondy-banlieue" ??